Culture

Littérature : Kaouther Adimi et Salim Bachi en lice pour le prix «Renaudot»

Publié par DKnews le 06-09-2017, 16h14 | 6
|

Les auteurs algériens Kaouther Adimi et Salim Bachi figurent sur la première sélection du Prix littéraire français «Renaudot» pour l'année 2017, annoncent des médias français spécialisés.

17 romans et quatre essais figurent dans cette première sélection rendu public lundi dont le dernier ouvrage de la jeune romancière Kaouther Adimi, «Nos richesses» publié en Algérie aux éditions Barzakh et en France chez «Le seuil».

Née en 1986, Kaouther Adimi a publié son premier roman, «Des ballerines de papicha» en 2010, réédité en France un an plus tard sous le titre «L'envers des autres», elle publie en 2015 son deuxième roman «Des pierres dans ma poche».  également auteurs de plusieurs nouvelles, Kaouther Adimi avait reçu, entre autres, le «Prix littéraire de la vocation (2011) pour son premier ouvrage. 

Entre autres romans retenus dans cette première sélection «Innocence», premier roman de l'actrice et réalisatrice française Iva Ionesco, «La disparition de Josef Mengele» du journaliste et écrivain français Olivier Guez ou encore «L'empereur à pied» du Libanais Charif Majdalani.

Dans cette même sélection quatre essais ont été retenus par le jury du prix Renaudot dont «Dieu, Allah, moi, et les autres» de l'auteur algérien Salim Bachi qui a déjà été distingué du Prix Goncourt du premier roman pour «Le chien d'Ulysse» paru en 2001.

Né en 1971 à Alger, Salim Bachi qui s'était illustré avec «Le chien d'Ulysse», plusieurs fois primé en France, a publié une dizaine d'autres romans et essais dont «La Kahéna» (2003), «Tuez les tous» (2006), «Le dernier été d'un jeune homme» (2013), ou encore «Le consul» (2014). 

«Sexe et mensonges» de la Marocaine Leïla Slimani, auteur à succès ayant déjà reçu le prix Goncourt en 2016 pour son deuxième roman «Une chanson douce», «La nostalgie et l'honneur» du journaliste français Jean-René Van Der Plaesten et «De l'ardeur de Justine Augier.  Le prix «Renaudot» sera attribué au début du mois de novembre.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.