Histoire

Colonisation : Les exactions coloniales à la une de médias français

Publié par DKnews le 06-09-2017, 17h02 | 9
|

Les crimes de guerre et exactions des forces coloniales françaises ont été remis au devant de la scène par quelques médias français sur fond de polémique sur la débaptisation des lieux de mémoire glorifiant le colonialisme et l’esclavage.

Dans le média électronique «Mediapart», l'universitaire Olivier Le Cour Grandmaison titrait: «Bugeaud: bourreau des +indigènes+ algériens et ennemi de la république», considérant comme une «insulte permanente aux algériens» le fait que certains lieux portent encore le nom du maréchal de France.

L'auteur met en avant les moyens mis en oeuvre par le général Bugeaud, présenté aux premières années de la colonisation comme «l'homme de la pacification» de l'Algérie, pour défendre les intérêts des colons, à l'image de l'éradication de tribus entières considérées comme «ennemis de l'armée d'Afrique» pour leur soutien à l'Emir Abdelkader. Hommes, femmes et enfants désarmés pouvaient être tués, des pratiques s’inscrivant dans une stratégie de la terreur destinée à «refouler» les algériens des terres sur lesquelles ils vivent.

Une stratégie qui produira plus tard les enfumages de la Dahra qui ont décimé une tribune entière sur un ordre clair de Bugeau disant «fumez-les à outrance comme des renards», rapporte l'auteur.
Olivier Le Cour Grandmaison voit en Bugeaud le «bourreau des indigènes algériens» qu’il a soumis à une guerre totale, aux massacres, aux déportations et aux destructions de villages en plus d'exiger que son nom «disparaisse» des lieux qui l'honorent le considérant comme une «insulte à l'émancipation des peuples».

Préserver les intérêts coloniaux de la France a été pendant 132 ans, le leitmotiv de la machine coloniale qui a, jusqu'au dernières années (1958-1962) opéré dans le même objectif en se permettant autant de largesses avec les lois, lit-on dans le quotidien «Le Monde» qui fait état d'un document d'archives établissant une série d'assassinats ciblés. Ce document cité par le journal français est tiré des archives du conseiller du général De Gaulles, Jacques Foccart, qui révèle une série d'opérations clandestines menées en Algérie et partout dans le monde contre ceux qui menaçaient les intérêt coloniaux de la France.

Des centaines d'assassinats ciblés, attentats, avertissements sous forme d’agressions ont été opérés rapporte le journal citant Constantin Melnik, coordinateur des services de renseignement de 1959 à 1962, qui estime que l'administration coloniale a agit en totale infraction avec les lois domestiques et internationales.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.