Histoire

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni l’a affirmé : «La résistance de Bennacer Benchohra face au colonialisme, un exemple de dévouement pour le pays»

Publié par DKnews le 06-09-2017, 17h03 | 20
|

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a affirmé mardi à Alger que le parcours de lutte du chef de la résistance, Bennacer Benchohra «est et demeurera un exemple de dévouement pour le pays et un modèle éloquent de haut sens de responsabilité», confirmé par sa participation active dans plusieurs résistance populaire déclenchée contre le colonisateur français à travers tout le territoire national.

M. Zitouni, qui présidait l'ouverture d'une conférence organisée au musée d'El Moudjahid à l'occasion du 166e anniversaire de la résistance menée par Bennacer Benchohra à Laghouat, a mis en avant les différentes étapes de lutte qu'a dirigée le résistant contre le colonisateur français, outre sa participation à d'autres résistances à l'instar de la révolution de Ouled Sidi Chikh à El Biadh, celle d'El Mokrani en Kabylie et une autre de Cherif Ben Abdellah à Ouargla.

Cependant, Bennacer Benchohra «n'a pas suscité suffisamment d'intérêt auprès des historiens et ceux qui s'intéressent à l'histoire nationale», a souligné le ministre qui a mis l'accent sur «l'impératif de pallier cette lacune» à travers «la vulgarisation de la lutte de ce héro dans les pages de l'histoire». Bennacer Benchohra ou «le marin du désert» est né en 1804.

Son père et son grand père étaient les chefs de la tribu «Arb'ae». Il débuta son combat à la fin de l'année 1846 et fut arrêté à Mascara qu'il quitta en cachette. Il rejoignit Cherif Ben Abdellah à Ouargla et agit en coordination avec lui pour déclencher la résistance.

Après une rude bataille et la mort du commandant Moron et du général Puscarine, Bennacer Benchohra fut obligé de se déplacer à El Menia et Ain Salah où il incita les Chaabna et les Touaregs à la bataille.

Il rejoignit Bouchoucha à Tougourt puis l'Emir Mahieddine fils de l'Emir Abdelkader. Il participa également à la résistance d'El Mokrani et de Cheikh El Haddad. Trois décennies de lutte passées, il se réfugia dans les frontières tunisiennes en poursuivant son combat contre les forces de l'occupant français jusqu'à ce que le Bey de Tunis l'oblige à quitter le territoire tunisien. Il se rendit à Beyrouth puis à Damas où il mourut en 1884.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.