Economie

Le champ de Hassi Messaoud produira pour la 1e fois du gaz d’ici 2 mois

Publié par DKnews le 08-09-2017, 15h40 | 13
|

Le champ à vocation pétrolière de Hassi-Messaoud (Ouargla) produira, pour la première fois, du gaz d’ici deux mois avec une capacité de 10 millions de mètres cubes (m3) par jour, a indiqué mercredi à Hassi-Messaoud le P-dg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour.

Grâce à l’intelligence et aux efforts de nos cadres et nos ingénieurs, nous allons pouvoir, pour la première fois, récupérer d’importantes quantités de gaz destinées à la vente au niveau du champ de Hassi-Messaoud, a précisé M. Ould Kaddour, en marge d’une visite d’inspection au Centre industriel sud (CIS) de Hassi-Messaoud où la Sonatrach réalise actuellement le projet d’expédition de gaz destiné à la vente à partir du CIS.

Précisant que ce projet sera opérationnel dans deux mois sans des investissements supplémentaires, M. Ould Kaddour a expliqué que "l’importance de ce projet est qu’il va permettre de récupérer d’importantes quantités de gaz au niveau de Hassi-Messaoud, puis les vendre, notamment dans la conjoncture actuelle du recul des prix du pétrole".

"Nous sommes actuellement limités par les accords de l’OPEP dans les ventes de pétrole brut, donc notre nouvelle stratégie est de vendre tout ce qu’nous pourrons vendre comme gaz. C’est pourquoi nous sommes en train de chercher partout des quantités de gaz qui nous paraissaient auparavant minimes par rapport à nos volumes actuels de vente de gaz, mais ces petites quantités, ajoutées les unes aux autres, vont nous donner des quantités très importantes destinées à l’exportation, donc de nouvelles entrées en devise pour le pays", a-t-il souligné.

Pour sa part, le directeur régional de la Sonatrach au niveau de Hassi-Messaoud, Djiliali Neghmouche Ali, a expliqué à l’APS en marge de la visite, que le gisement pétrolier de Hassi-Messaoud a consommé presque 150 milliards m3 de gaz en provenance des gisements extérieurs pour l’extraction du pétrole, précisant que la Sonatrach a décidé de faire  l’inverse et voir comment extraire du gaz de ce champ et le vendre.

Selon lui, la Sonatrach continuera de ramener du gaz naturel vers Hassi-Messaoud pour le bon fonctionnement du gisement pétrolier, mais elle va récupérer entre 10 et 15 millions de m3 de gaz naturel propre quotidiennement et les réorienter vers la vente sans investir le moindre dollar.

Par ailleurs, le P-dg Sonatrach, a également inspecté lors de sa visite les travaux de réalisation de la station de compression et de réinjection de gaz de Zcina à Hassi-Messaoud, "dont les travaux accuse un retard énorme", a estimé M. Oueld Kaddour.

A cet effet, le responsable a exhorté les responsables du projets de renforcer le chantier et d'accélérer les travaux pour respecter les délais de la mise en service de cette station, prévue initialement en octobre 2017.

M. Oueld Kaddour a, par la suite, effectué une visite à la direction des laboratoires et cartothèques centrale de la région où il a affiché sa grande satisfaction des moyens humains et matériels dont dispose ce centre dédié notamment aux études géologiques, géophysiques et géopétrolières, en encourageant ses responsables à s’ouvrir sur les laboratoires étrangers pour bénéficier de leurs expériences dans ce domaine.

 

Inauguration d’une unité de récupération des gaz torchés à Guellala

 

M. Oueld Kaddour a inauguré ensuite l’unité de récupération des gaz torchés de Guellala à Hassi Messaoud, qui permettra de récupérer 900.000 m3 de gaz torché quotidiennement, dont 500.000 m3 destinés à la vente et 400.000 m3 à l’exploitation.

En marge de l’inauguration de ce projet de plus de 140 millions d’euros, réalisé par le consortium ABB/SARPI, le P-dg de la Sonatrach a insisté sur la nécessité des études de rentabilité avant le lancement des projets du Groupe, précisant devant ses responsables qu’on doit savoir combien nous ramène chaque dollar investi bien avant l’investissement.

A cet effet, M. Oueld Kaddour a fait savoir que la Sonatrach est en phase de préparation son plan d’action 2020-2030 qui prendra en charge l’aspect de la rentabilité des projets, ainsi que l’élaboration d’un système d’information qui facilitera le contact et la prise de décision au sein du Groupe.

Le P-dg a, en outre, fait savoir aux responsables de ce site qu’en plus des nouvelles techniques de récupération du gaz torché, les études de faisabilité de certains projets des panneaux photovoltaïques à Guellala devront également être étudiés.

A Haoud Berkaoui, dernier point de sa visite dans la région, M. Oueld Kaddour, a assisté à un exposé sur le cratère de la région, avant d’inaugurer 92 studios individuels au niveau d’une nouvelle base vie moderne destinés aux employés de la Sonatrach.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.