Hi-Tech

France - Algérie : L’historien Alain Ruscio appelle à ériger à Paris une statue de l’Emir Abdelkader

Publié par DKnews le 09-09-2017, 17h36 | 31
|

 L’historien français, spécialiste de la  colonisation, Alain Ruscio, a appelé dans une tribune à ériger à Paris une  statue de L’Emir Abdelkader en hommage au héros algérien de la résistance  anticoloniale.

A quelques jours de l’appel de l’universitaire Olivier Le Cour Grandmaison  pour déboulonner en France les statues du général Bugeaud, une "insulte  permanente à l’émancipation des peuples et aux Algériens en particulier",  Alain Ruscio a rappelé, dans sa tribune publiée par le site Orient XXI, que  le journal Al-Akhbar, dirigé par Victor Barrucand, ami d’Isabelle  Eberhardt, porte-parole de la tendance indigénophile en Algérie, avait  lancé en 1909 une campagne pour l’érection d’une statue à la gloire de  l’Emir Abdelkader, "devenu le symbole d’une réconciliation possible entre  dominants et dominés".

Après les statues de Bugeaud, du duc d’Aumale et de Lamoricière, "nous  demandons celle d’Abdelkader pour orner une place publique", avait écrit  Barrucand.

Alain Ruscio, auteur de "Nostalgérie L’interminable histoire de l’OAS"  édité par La Découverte (2015), a rappelé également qu’au courant de la  même année (1909), l’idée fut soutenue, en France, par Paul Bourdarie et  l’équipe de la Revue Indigène, mais n’eut jamais de suite, a-t-il déploré,  reprenant un texte de l’académicien Henry de Montherlant, qui date des  années 1930, dans lequel il se demandait, sans citer le nom de l’Emir  Abdelkader, "pourquoi n’y élèverait-on pas une statue aux indigènes de  l’Afrique du Nord morts en défendant leur sol contre nous?".

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, avait inauguré en 2006,  rappelle-t-on, la place de l’Emir Abdelkader, située dans le quartier du  Jardin-des-Plantes du 5e arrondissement de Paris, non loin de la Grande  Mosquée.

Pour l’historien, qui dirige les travaux d’une Encyclopédie de la  colonisation française dont le premier tome est paru en février dernier,  "si les partisans acharnés du +bilan positif+ de la colonisation française  s’acharnent à maintenir la statue du général Bugeaud sur le sol français,  soyons +montherliens+, reprenons l’appel de l’écrivain, lançons un appel  pour l’érection d’une statue à la mémoire de l’Emir au centre de cette  place parisienne" .

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.