Zaàlane loue la compétence des entreprises nationales dans la réalisation des projets de voies ferrées et de maitrise des tunnels

Publié par Dknews le 12-09-2017, 10h12 | 18

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaàlane s'est félicité, lundi à Djelfa, de la compétence des entreprises nationales dans la réalisation des projets de voies ferrées et de maitrise des tunnels.

Les entreprises nationales en charge de projets de voies ferrées et autres, à l'échelle nationale, font montre d'une grande compétence, doublée d'une haute maitrise dans la forage de tunnels notamment, en exploitant une main d'œuvre algérienne à 100 %, sortie des universités algériennes, a souligne le ministre dans une déclaration en marge d'une visite d'inspection, notamment de projets ferroviaires dans la wilaya.

Ajoutant que ces compétences humaines algériennes ont permis, à ces entreprises, d'être représentées en force dans de grands projets nationaux, dont celui de l'extension du métro d'Alger, confié à Cosider.

Animant un point de presse au titre de cette visite à Djelfa, Abdelghani Zaàlane , qui a souligné l'inscription des projets ferroviaires au titre de la vision stratégique du président de la République, les considérant comme un moteur de développement et d'amélioration du cadre de vie des citoyens, a mis en exergue le rôle joué par les compétences nationales dans la consécration de ces projets, au titre desquels des moyens de réalisation locaux sont, également, exploités, dont les traverses en béton, qui étaient importées dans le passé, et qui sont désormais produites au niveau de cinq (5) unités relevant d'un grande entreprise publique, s'est-il félicité.

Faisant une rétrospective du secteur ferroviaire national, le ministre des Travaux publics et des Transports a indiqué que la totalité du réseau ne dépassait pas 2000 km en 1999, avant d'atteindre les 4000 km actuellement, au moment ou prés de 2.300 km de lignes ferroviaires sont en réalisation au titre du Programme Présidentiel, avec des taux d'avancement estimés entre 80 et 90 %.

Il a cité parmi les grandes lignes actuellement en chantier celles de Tiaret -Relizane, Touggourt- Hassi Messsaoud, Annaba - Ramdane Djamel (Skikda), et Setif-El Guerzi (Constantine).

Outre la diversification des moyens de transport, la voie ferrée est dotée d'une importance vitale dans la fluidification du trafic, tout en préservant le réseau routier de la dégradation, a encore observé le ministre , signalant la réalisation, chaque année, d'une action de maintenance au profit de 1000 km de routes, d'un réseau global de 30.000 km de routes nationales , ce qui représente en soi des frais considérables sur le budget de l'Etat a estimé M. Zaàlane.

L'opportunité a donné lieu à une présentation d'un état des lieux des projets ferroviaires en réalisation à Djelfa, par des sociétés nationales, avec des délais de livraison fixés pour l'année 2018 pour certains, et durant le premier trimestre 2019 pour d'autres.

Il a insisté, à l'occasion, sur le respect de techniques supérieurs dans la réalisation des voies ferrées, dont notamment celles concernant la vitesse, qui atteindra les 220km/h pour les trains de voyageurs, et entre 100 et 120 Km/h pour ceux des marchandises.

Sur le chantier de réalisation d'un tunnel, inscrit au titre du projet de trois (3) tunnels prévus dans la région de Chbika, de la commune d'Ain Mabed, dans le cadre de la ligne Djelfa- Boughezoul, le ministre n'a pas manqué de rappeler l'impact socioéconomique d'importance attendu de ces projets, à leur livraison, au vu de la positions stratégique de la wilaya de Djelfa.