Histoire

Patrimoine : Un projet de Beau livre sur la Casbah d’Alger en quête de financement

Publié par DKnews le 07-10-2017, 16h36 | 12
|

La Casbah d’Alger 1960 - L’esprit d’une ville, est un projet de Beau livre de photos et œuvre de sauvegarde d'un quartier historique, inscrit au patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco depuis 1992 et dont ses auteurs sont à la recherche d’un financement pour l’éditer.

Le projet est l’œuvre de deux appelés du contingent en Algérie, Yves Robertet et Alain Gedovius, affectés au Service Cinéma des Armées, qui ont photographié la Casbah d’Alger, de jour et de nuit, pendant presque deux ans.

Ils ont pris avec eux, à leur retour à Paris, 900 négatifs et quelque 300 tirages, selon les informations fournies pas le site (https://fr.ulule.com/casbah-alger/) mis en ligne pour expliquer le projet et collecter les fonds nécessaires (17.000 euros) à la réalisation du Beau livre.

«Yves et moi nous nous complétions merveilleusement. C’était Yves le professionnel, il était diplômé de l’Ecole de Vevey, enseignement incontournable pour le photojournalisme ou photoreportage.

De mon côté, j’avais été formé au montage-image cinéma», a expliqué Alain Gedovius, précisant qu’avec ces photos, «nous avons voulu conserver le visage d’une ville comme nous l’aurions fait pour n’importe quel monument français en péril».

Pour lui, beaucoup de livres ont été publiés sur la Casbah d’Alger, avec ou sans photos, mais aucun, a-t-il relevé, «n’a présenté en même temps ce contraste si fort entre l’animation fiévreuse du jour et le silence sépulcral des ruelles pendant le couvre-feu, imposée par l’armée française durant la Guerre de libération».

Le projet de Beau livre, expliquent les auteurs, présente des photos au format 24x32 cm à la verticale pour mettre en valeur les rues, alors qu’une jaquette, amalgamée avec la couverture et imprimée en quadrichromie, présentera un plan de la Casbah en couleurs, découpé en quartier.

«Ce plan est la reproduction d'un original aujourd'hui hors d'usage dont nous nous servions afin de ne pas photographier deux fois la même rue. Il sera utile à ceux qui voudraient, par curiosité, se repérer dans ce labyrinthe», a expliqué Gedovius.

Un lot de photos (120) a servi pour l'exposition de 2006 à Alger au palais des Raïs (Bastion 23), puis dans plusieurs autres expositions en Algérie et en France. Les thèmes principaux des photos retenues sont les rues de jour, les cours de maison, les terrasses avec des femmes, les cimetières, les minarets, les commerces, les enfants dans les rues, les panoramas, les rues de nuit pendant le couvre-feu, les marchés, etc.

Toutes les photos de nuit sont datées et le nom de la rue cité, selon Gedovius et la plupart des photos seront accompagnées par des textes puisés dans des ouvrages de voyageurs, d'historiens, d'ethnographes et de romanciers.

«Nous n'avons pas voulu montrer la guerre, qui n'était pas le sujet du livre. Nous nous sommes attachés à la vie de tous les jours pour tenter de brosser un portrait objectif de cette cité millénaire», a-t-il affirmé.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.