Histoire

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni l’a affirmé : « La préservation de la stabilité du pays impose d'être fidèle à la Révolution »

Publié par DKnews le 08-10-2017, 16h51 | 13
|

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb  Zitouni, a affirmé dimanche à Bordj Bou Arreridj que la préservation de la  stabilité de l’Algérie imposait d'être fidèle au message de la Révolution  de novembre et à l'engagement des martyrs qui ont consenti le sacrifice  suprême.

S'exprimant devant des moudjahidine réunis à la salle El Bachir El  Ibrahimi, le ministre a estimé, au second jour d'une visite de travail dans  la wilaya, que le fait de renouveler le serment envers les principes de la  Révolution de novembre est un "devoir sacré".

Il a également considéré que le combat des aïeuls pour la liberté a été  perpétué par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au  travers de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale qui,  a-t-il dit, a permis d’éteindre les flammes de la Fitna (discorde) et  rétablir la paix.

"L’Algérie a été confrontée à de grands défis auxquels elle a su faire  face, en transformant les échecs en victoires", a ajouté M. Zitouni,  estimant qu’il était temps d’utiliser "nos potentialités humaines comme  l’ont fait nos aïeuls pour remporter la bataille de l’émancipation".

A ce propos, il a appelé à exploiter les jeunes compétences pour  "remporter la bataille du développement et maintenir le pays fièrement  debout".

M. Zitouni a, à l'occasion de cette visite, présidé une cérémonie durant  laquelle un ensemble résidentiel de 470 logements publics locatifs (LPL) a  été baptisé du nom du défunt moudjahid Benseghir Rabah Benamor dans la  commune de Ghilassa, et inauguré une stèle commémorative immortalisant la  bataille de Tafrent, dans la même commune.

Le ministre a rendu hommage, à l’occasion, à des veuves de moudjahidine et  de martyrs du devoir national, et procédé à la remise de lots de livres à  la bibliothèque de l’université El Bachir El Ibrahimi et à la bibliothèque  publique du chef-lieu de  wilaya.

Nécessité de lutter contre «la culture de l’oubli»

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a insisté, samedi, à Bordj Bou Arreridj sur la nécessité de lutter contre «la culture de l’oubli» et l’importance de propager la culture de l’espoir parmi les générations montantes.

«Nous ne pouvons pas construire l’avenir sans s’appuyer sur le passé et la jeunesse doit être fière de la glorieuse révolution et de ce qu’a fait la génération des chouhada et des moudjahidine pour que nous puissions vivre aujourd’hui en liberté», a affirmé le ministre.

Lors d’une visite au cimetière des chouhada du village Ouled Abbas dans la commune de Mansourah, dans le cadre d’une visite de deux jours dans cette wilaya, le ministre a également considéré que «celui qui aime l’Algérie doit aimer son passé et son avenir».

Entamant sa visite par l’inspection du centre de repos des moudjahidine à Hammam El Bibane dans la commune de M’hir, M. Zitouni a procédé à l’octroi d’une voiture au secrétariat de wilaya de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM) et à la baptisation d’un centre urbain dans la commune d’El Mansoura du nom du défunt moudjahid, Mohamed Medjdoub.

Il a rendu des visites de courtoisie à un moudjahid et à une veuve de chahid habitant la ville de Bordj Bou Arreridj et a présidé les cérémonies de baptisation de la maison de l’artisanat traditionnel du nom du défunt moudjahid Laâmri Daoud et un groupe scolaire du nom du chahid Chérif Djebarni.

Le ministre poursuivra dimanche sa visite dans la wilaya en se rendant vers la commune de Ghilassa, où il baptisera un centre urbain et inaugurera une stèle commémorative avant de rencontrer des moudjahidine à la salle Bachir El Ibrahimi au chef-lieu de wilaya.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.