Santé

Les bébés filles sont plus résistants face au réchauffement climatique

Publié par DKnews le 09-10-2017, 16h02 | 4
|

Le réchauffement climatique pourrait avoir un effet surprenant : il pourrait bientôt naître plus de filles que de garçons sur terre.

Selon une étude japonaise, les modifications climatiques pourraient bientôt avoir un effet sur le ratio hommes-femmes dans certains pays, comme c'est déjà le cas dans la péninsule nippone. Les chercheurs ont en effet découvert que les fœtus de sexe masculin sont particulièrement vulnérables face aux effets du changement de climat.

Depuis les années 70, le Japon a enregistré d'importantes fluctuations climatiques. Dans le même temps le nombre de fausses couches de fœtus mâles a augmenté, par rapport aux fausses couches de fœtus de sexe féminin. Il naît donc plus de filles que de garçons au Japon. Pour le Pr Fukuda Misao, de l'Institut pour la santé d'Ako (Japon) il y aurait un parallèle entre ces décès et le réchauffement climatique.

Pour cette étude, les chercheurs japonais ont examiné les données de températures recueillies de 1968 à 2012 par l'Agence météorologique du Japon, ainsi que les données sur les naissances et les fausses-couches après 12 semaines de grossesse.

Les chercheurs ont également étudié deux phénomènes météorologiques extrêmes : un été très chaud en 2010 et un hiver très froid en 2011.

Au cours de l'été chaud – le plus chaud enregistré dans le pays depuis 1898 – il y a eu un nombre record de fausses couches enregistré en septembre, et neuf mois plus tard, il y a eu une diminution du nombre de garçons nés dans le pays. Idem lors l'hiver très froid de 2011.

«Ces résultats suggèrent que les récentes fluctuations de température ont provoqué une modification du ratio hommes-femmes, due en partie aux fausses couches de fœtus de sexe masculin», ont écrit les chercheurs dans le numéro de Septembre de la revue Fertility and Sterility.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.