Hi-Tech

USA : Du maïs génétiquement modifié pour être plus nutritif

Publié par DKnews le 10-10-2017, 16h21 | 8
|

Des scientifiques américains ont réussi à modifier génétiquement du maïs afin qu'il produise un acide aminé contenu dans la viande, ce qui pourrait augmenter la valeur nutritive de l'une des cultures les plus importantes au monde.

Ces chercheurs se sont servis de la bactérie Escherichia coli (E. coli) afin de l'insérer dans du maïs et produire de la méthionine, un nutriment crucial pour la santé de la peau, des ongles et des cheveux.
Cette découverte pourrait bénéficier à des millions de personnes dans les pays en développement, qui dépendent grandement du maïs et pourraient réduire les coûts liés à l'alimentation animale, selon cette étude publiée dans le journal des Actes de l'Académie nationale des Sciences (PNAS).

«Nous avons amélioré la valeur nutritive du maïs», s'est félicité le coauteur de cette étude Thomas Leustek, du département de biologie végétale de l'Université Rutgers.

«La plupart du maïs est utilisé pour l'alimentation animale, mais il manque de méthionine --un acide aminé clé-- et nous avons trouvé un moyen efficace de l'ajouter», s'est félicité Thomas Leustek.

Le soufre contenu dans la méthionine «protège les cellules contre les polluants, ralentit le vieillissement cellulaire et est essentiel pour absorber le sélénium et le zinc», selon l'étude.
L'industrie dépense actuellement des milliards pour ajouter de la méthionine synthétique au maïs, qui n'en contient pas naturellement, pour l'alimentation du bétail.

Mais il s'agit d'un «processus coûteux et énergivore», selon Joachim Messing, à la tête de l'Institut Waksman de microbiologie et coauteur de l'étude. Selon celle-ci, la bactérie E. coli a provoqué une production de méthionine dans les feuilles de la plante, et la méthionine dans les grains de maïs a augmenté de 57%.

Le processus n'a pas affecté la croissance des plantes. Les scientifiques ont donné ce maïs génétiquement modifié à des poules.

Il en ont conclu qu'il était nutritif pour elles. «En principe, la technologie pourrait être rapidement déployée, dans quelques années», a assuré Thomas Leustek, soulignant toutefois que les réglementations en matière de technologies transgéniques pourraient constituer un obstacle au développement de ce processus.

Mais les chercheurs ont aussi découvert qu'il était possible de faire pousser du maïs contenant cet acide aminé sans le modifier génétiquement.

Par exemple, en donnant aux plantes des nutriments riches en soufre, a-t-il expliqué, soulignant cependant que des travaux supplémentaires étaient nécessaires dans ce domaine.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.