Monde

Syrie : La Syrie accuse les Etats-Unis et Israël de soutenir le terrorisme

Publié par DKnews le 10-10-2017, 16h30 | 12
|

 Le gouvernement syrien a accusé lundi les Etats-Unis et Israël de soutenir les groupes terroristes en Syrie, en leur fournissant des armes et des munitions, a rapporté l'agence de presse étatique SANA.

Le ministère syrien de la Défense a indiqué que les autorités syriennes avaient saisi une grande quantité d'armes et munitions fabriquées en Occident.

Des armes américaines ont également été retrouvées dans des repaires de terroristes de l'organisation autoproclamée «Etat islamique» (EI/Daech), et d'autres groupes terroristes.

L'EI et le Fatah el-Cham (ex-Front al-Nosra), lié à Al-Qaïda, «ont offert aux pays occidentaux le pétrole des champs pétroliers des zones contrôlées par les terroristes en Syrie et en Irak, en échange de roquettes, fusils, mitrailleuses, missiles antiaériens, et même des chars d'assaut», a affirmé le ministère.

Ces armes seraient arrivées en Syrie par divers moyens, envoyées par des compagnies en Europe de l'Est, en lien avec la base militaire américaine Rammstein en Allemagne.

De son côté, Israël aurait fourni une variété d'armes à Fatah el-Cham en passant par le plateau du Golan, occupé par Israël, a ajouté le ministère. Les programmes soutenant l'Armée syrienne libre (ASL), depuis l'administration Obama, sont une autre forme de soutien aux groupes terroristes, selon les autorités syriennes.

Le ministère affirme que la plupart des soldats de l'ASL, formés par la Turquie et la Jordanie, ont par la suite rejoint l'EI ou le Fatah el-Cham. Entre le 5 juin et le 15 septembre, les Etats-Unis ont envoyé 1.421 camions d'armes au Forces démocratiques syriennes (FDS), a assuré le ministère.

Alors que ces armes devaient être utilisées pour la lutte contre l'EI, elles ont finalement été retrouvées aux mains des terroristes, selon les autorités syriennes.

Parallèlement à cet afflux d'armes, 20.000 combattants étrangers, majoritairement arrivés par la Turquie, sont entrés en Syrie, a souligné le ministère, ajoutant qu'un tel soutien faisait du groupe Fatah el-Cham le plus grand groupe rebelle du nord de la Syrie.

«La proximité géographique et le manque de contrôle sur les exportations ont créé les circonstances permettant à certains pays de bénéficier du commerce des armes. Ces accords ont été conclus avec l'aide des Etats-Unis dans la plupart des cas», a déclaré le ministère syrien de la Défense.

La Russie accuse les Etats unis de «compliquer» la tâche de l'armée syrienne à éradiquer Daech
 La Russie accuse les Etats Unis de «compliquer» l'avancée de l'armée syrienne contre les terroristes de l'organisation autoproclamée «Etat islamique» (EI/Daech) en faisant «semblant» de les combattre.

«La coalition internationale menée par Washington a réduit ses opérations en Irak pour permettre aux combattants de l'EI de se replier dans l'est de la Syrie, où l'armée armée régulière progresse dans la région de Deir Ezzor (Ndlr: dernier fief aux mains de l'EI), a déclaré le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense.

«Tout le monde voit que la coalition menée par les Etats-Unis fait semblant de combattre Daech, spécialement en Irak, mais continue de soi-disant combattre activement l'EI en Syrie», a-t-il souligné dans un communiqué.

«Les actions du Pentagone et de la coalition méritent une explication. Est-ce que leur changement de priorité est un désir de compliquer autant que possible les opérations de l'armée syrienne, soutenue par l'aviation russe, pour la libération du territoire syrien à l'est de l'Euphrate», a-t-il poursuivi dans ce même communiqué.

«Ou est-ce un moyen habile pour libérer l'Irak des terroristes de Daech en les faisant aller sur le route des bombardements précis de l'aviation russe?», a-t-il encore asséné.

Les terroristes de l'EI, qui contrôlent toujours plus de la moitié de la province de Deir Ezzor, font face à deux offensives distinctes.

D'un côté, les forces armées syriennes, présentes sur la rive ouest de l'Euphrate, ont conquis le nord-ouest de cette province et progressent désormais en direction du sud-est avec le soutien de l'aviation russe.

De l'autre, une coalition de combattants kurdes et arabes soutenue par Washington progresse depuis le nord de la province, descendant en direction de la capitale provinciale du même nom, sans toutefois s'en approcher de près, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Depuis le début de l'intervention russe en Syrie en septembre 2015 en soutien aux forces gouvernementales syriennes, Moscou a, à maintes reprises, appelé Washington à «arrêter de faire des avances aux terroristes», de l'EI ou de la branche syrienne d'Al-Qaïda, l'ancien «Front Al-Nosra» et actuel «Front Fateh al-Cham».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.