Santé

Madagascar: Le président appelle au calme dans la «guerre» contre la peste

Publié par DKnews le 11-10-2017, 15h41 | 10
|

Le président malgache Hery  Rajaonarimampianina a appelé mardi sa population au calme face à l'épidémie  de peste, qui a déjà causé 45 morts dans le pays, assurant que les  autorités avaient les «armes» nécessaires pour gagner la «guerre» contre la  maladie.

«On est dans une guerre (...) et aujourd'hui je crois qu'on a les armes et  les munitions pour combattre cette épidémie», a-t-il lancé pendant sa  première intervention publique depuis le début de l'épidémie à la fin du  mois d'août.

«Dans le passé, on a pu vaincre cette maladie, cette épidémie. Il n'y a  pas de raison que cette fois ci on ne puisse pas la vaincre ensemble», a  souligné le chef de l'Etat lors d'une visite de terrain.
La peste réapparaît presque chaque année à Madagascar, généralement de  septembre à avril.

Mais cette année, l'épidémie a débuté dès août et s'est propagée «aux  grandes zones urbaines, contrairement aux précédentes épidémies», selon  l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle a provoqué un vent de panique parmi la population, notamment dans la  capitale Antananarivo.

A titre de précaution, les autorités ont interdit jusqu'à nouvel ordre les  manifestations et réunions publiques dans la capitale et suspendu les cours  dans plusieurs universités et écoles du pays afin de procéder aux  opérations de désinfection. Selon le dernier bilan publié par le ministère de la Santé, plus de 387  cas de peste ont été confirmés sur le territoire de la Grande île, à  l'origine de la mort de 45 patients.

«J'invite tout le monde à garder son calme. On a besoin d'un apaisement  dans la présente bataille que nous menons», a insisté mardi Hery   Rajaonarimampianina.

Le président s'est également insurgé contre «les personnes qui propagent   des fausses informations et rumeurs (...) pour apporter la panique au sein   de la population, par téléphone, dans les journaux ou sur Facebook et   réseaux sociaux».  «Nous allons prendre les mesures nécessaires pour sanctionner ces fauteurs   de trouble», a-t-il menacé.

La bactérie de la peste, qui se développe chez les rats, est véhiculée par   les puces. Chez l'homme, la forme pulmonaire de la maladie - transmissible   par la toux - peut être fatale en seulement 24 à 72 heures. La forme   bubonique est elle moins dangereuse. La plupart des cas recensés à Madagascar sont des cas de peste   pulmonaire.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.