Sports

Ligue 2 Mobilis/RC Relizane : Les joueurs défient leur président et poursuivent leur grève

Publié par DKnews le 11-10-2017, 17h35 | 7
|

Les joueurs du RC Relizane, bien qu’ils se soient présentés au stade mardi soir, ont poursuivi leur grève, entamée il y a dix jours en dépit des assurances de leur président, Mohamed Hamri, qui s’est engagé à régulariser leur situation financière dans les prochains jours, a-t-on appris de ce club de Ligue deux de football.

Le premier responsable du "Rapid" pensait pourtant que les choses allaient entrer dans l’ordre dès mardi, comme l’avait déclaré lui-même à l’APS, annonçant au passage la fin du mouvement de grève enclenché par les siens.

Les coéquipiers du capitaine d’équipe, Mohamed Zidane, sont montés au créneau après avoir constaté qu’aucune suite n’a été donnée à leur revendication portant sur l’encaissement de plusieurs salaires impayés.

Pour sa part, Mohamed Hamri s’est dit incapable de résoudre dans l’immédiat les problèmes financiers de son équipe en raison de la situation délicate que traverse la trésorerie du club.
Pis, il a même jeté l’éponge en début de semaine, avant que les membres du conseil d’administration ne rejettent sa démission lors d’une réunion extraordinaire tenue lundi.

Dans les milieux du RCR, on craint énormément que leur formation déclare forfait vendredi lors du match sur le terrain du MC Saida dans le cadre de la 6ème journée du championnat, une hypothèse que les joueurs eux-mêmes écartent, s’engageant à prendre part à la rencontre en dépit de leur mouvement de grève.

Ces évènements qui éclaboussent la maison "relizanaise" coïncident pourtant avec le réveil du RCR, relégué en Ligue deux l'an dernier en réalisant deux victoires de suite lors des deux précédentes journées, et ce, après un départ laborieux au cours duquel l’équipe a obtenu deux points en trois matchs, dont deux à domicile.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.