Economie

Pétrole : Le Brent à plus de 56 dollars hier à Londres

Publié par DKnews le 11-10-2017, 18h40 | 23
|

Les prix du pétrole gagnaient du terrain hier en cours d'échanges européens pour la troisième séance consécutive dans l'attente de la publication du rapport mensuel de l'Opep.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 56,77 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 16 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour le contrat de novembre gagnait 33 cents à 51,25 dollars.

Cette hausse a été enregistrée peu avant la publication du rapport mensuel de l'organisation des pays exportateurs de pétrole.

La production de pétrole brut de l'Opep a légèrement augmenté en septembre, selon le rapport.
La production des 14 membres de l'OPEP s'est établie à 32,748 millions de barils par jour (mbj) en septembre, contre 32,659 mbj en août, selon des sources secondaires (non directes) de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, citées dans son rapport mensuel sur le marché.
En outre, selon certains analystes «les prix du Brent avaient profité mardi de l'optimisme du marché sur un rééquilibrage en cours de l'offre et de la demande».

Les réserves américaines ont reculé plus que prévu cet été, et le nombre de puits actifs aux Etats-Unis semble se stabiliser», a commenté un analyste.

Cette semaine, le rapport hebdomadaire sur les stocks américains de pétrole sera publié jeudi, décalé d'un jour en raison d'un jour semi-férié aux Etats-Unis lundi.

Les prix étaient par ailleurs soutenus par la promesse de l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial, de contrôler le niveau de ses exportations en novembre.

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

 Les cours du pétrole continuaient de grimper hier en Asie, portés par l'optimisme des investisseurs sur un rééquilibrage du marché et la réduction de l'excès d'offre.

Vers 03h15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en novembre, gagnait 10 cents à 51,02 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en décembre, progressait de trois cents à 56,64 dollars.

Des signes que les principaux producteurs d'or noir respectent mieux que prévu un accord de réduction de la production et que celui-ci pourrait être prolongé au-delà de mars 2018 ont poussé les cours à leurs plus hauts niveaux en plus d'une semaine.

«Le secrétaire général de l'Opep a lancé la tendance en suggérant que la croissance mondiale et le respect de l'accord Opep/non Opep avaient bien démarré le rééquilibrage des marchés du brut», a déclaré Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.

Le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole Mohammed Barkindo «a également laissé entendre que le cartel prendrait toutes les mesures nécessaires pour que cela continue, lors de la réunion du 30 novembre (à Vienne).

Une foule de maisons de courtages ont fait écho à ce point de vue tandis que l'Arabie saoudite a annoncé une réduction de l'offre meilleure que prévue, de 0,5 million de barils par jour en septembre», a-t-il dit.

«Des spéculations sur le fait que les producteurs de pétrole de schiste (américain) ont du mal à augmenter leur production et font face à une hausse des coûts expliquent probablement la performance du WTI au cours de la nuit», a-t-il ajouté.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.