Economie

Finances : La Chine prépare sa première émission obligataire en dollars depuis 13 ans

Publié par DKnews le 11-10-2017, 18h40 | 11
|

La Chine a annoncé hier se préparer à lever 2 milliards de dollars sur le marché obligataire, sa première émission de dette libellée dans la monnaie américaine depuis 2004, peu après l'abaissement de sa note souveraine par deux agences de notation.

Le géant asiatique va emprunter à Hong Kong «prochainement» pour 2 milliards de dollars, via des obligations à échéances cinq ans et dix ans, a indiqué le ministère chinois des Finances.
C'est la première fois depuis octobre 2004 que la Chine empruntera en dollars, rappellent plusieurs médias financiers chinois.

L'opération semble essentiellement symbolique, le régime ayant largement la capacité de lever des fonds en yuans sur son territoire -- sans compter de colossales réserves de changes, dépassant 3.000 milliards de dollars et dont la valeur a encore augmenté en septembre pour le 8e mois consécutif.

En revanche, cette émission permettra de tester l'humeur des investisseurs et, surtout, fournira un taux d'emprunt de référence auquel les entreprises chinoises pourront se reporter pour lever leurs propres fonds.

En particulier les groupes étatiques en difficulté et assoiffés de financements.
Le bref communiqué du ministère ne livre aucune précision sur les taux d'intérêt attendus.
Mais un taux bas, conséquence d'une forte demande de la part des investisseurs, témoignerait de leur confiance envers la solidité du système financier chinois. 

Certes, l'agence de notation financière Moody's avait décidé en mai d'abaisser la note de la dette souveraine chinoise, pour la première fois en près de trois décennies, pointant les risques associés à l'explosion du crédit dans la deuxième économie mondiale.  Sa rivale Standard & Poor's lui avait emboîté le pas en septembre pour les mêmes raisons.

Or, de tels abaissements se traduisent habituellement par un renchérissement des taux d'intérêt lors des émissions obligataires, les investisseurs réclamant d'être rémunérés davantage en contrepartie d'un risque accru.  Pour autant, des experts tablent sur un robuste appétit des marchés.

Le cabinet CreditSights a de son côté estimé le mois dernier que l'abaissement par S&P aurait «très peu d'impact».  D'ailleurs, le montant emprunté (2 milliards de dollars) paraît modeste : la Chine a déjà émis pour au moins 2.400 milliards de yuans (365 milliards de dollars) de dette sur les neuf premiers mois de l'année.

Mais une émission souveraine réussie à Hong Kong aiderait les groupes étatiques chinois à se financer en dollars à moindre coût en établissant un taux de référence».

De quoi les aider à financer leurs douloureuses réorganisations ou leurs massifs projets d'infrastructures -- notamment à l'étranger dans le cadre des «Nouvelles routes de la Soie» initiées par Pékin. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.