Actualité

Ghardaïa : Des «recettes» traditionnelles et modernes pour séduire l’électorat

Publié par DKNews le 14-11-2017, 18h53 | 10
|

La campagne électorale pour le renouvellement des Assemblées communales et de wilaya du 23 novembre prochain se caractérise dans la wilaya de Ghardaïa par le recours à différentes «recettes» traditionnelle ou moderne pour séduire l’électorat. 

L’ensemble des candidats en lice dans les différentes localités de la wilaya a opté pour la proximité en organisant des réunions nocturnes autour d’un repas copieux, généralement un couscous de circonstance agrémenté de l’incontournable thé à la menthe, et lors duquel une salve de promesses, souvent difficilement réalisables, est lâchée notamment en ce qui concerne le logement, l’attribution de terrains et la régularisation des constructions illicites. 

Cette animation qu'occasionne la campagne électorale se poursuit toujours dans les maisons des candidats, dans les Dar El Arch ou dans des locaux (garages) mis à leur disposition dans le quartier. 
Outre l’affichage au début de la campagne des portraits des candidats dans les espaces réservés par l’Administration à cet effet, les candidats en compétition ont recours à des procédés de marketing basés sur la visibilité (cortège de voitures arborant des affiches et autres portraits de tête de liste, klaxons et musique) ainsi que l’ouverture de bureaux sur les artères très fréquentées à travers les localités de la wilaya. 

Les candidats en lice ont également investi les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) en créant des profils spécialement dédiés à la campagne 2017 des élections locales, qu'ils alimentent tous les jours de posters, de photos et de commentaires. 

Ils ont aussi créé leur propre blog ou site internet. Quasiment toutes les formations politiques et listes de candidats indépendants ainsi que les candidats individuellement ont fait leur révolution numérique à la veille de ces élections en maintenant une présence continue sur la Toile et en créant même des clips sur Youtube. 

«Tous les moyens sont bons» pour glaner les voix des électeurs

 «Tous les moyens sont bons pour inciter les électeurs à aller voter pour moi», estime Ahmed B., candidat d’un parti en lice, ajoutant que tous les candidats se ruent sur les réseaux sociaux pour attirer le plus grand nombre d’électeurs. 

Même les responsables partisans qui avaient délaissé leurs pages Facebook les ont réactivées pour avoir une plus grande présence sur la Toile, a-t-il aouté. 

«Aujourd’hui, aucun parti politique ne semble pouvoir se passer se l’Internet pour sa communication, et les leaders des principaux partis politiques ont chacun leur profil sur Facebook», relève, pour sa part, Youcef R., candidat partisan également. 

C’est ainsi qu’ils parviennent à toucher la génération Internet et à communiquer avec elle, a-t-il soutenu. 

Solidement ancrés dans le tissu sociétal de Ghardaïa, la solidarité clanique, tribale ou familiale constitue aussi un atout favorable pour chaque candidat afin de rallier par des réseaux d’intérêt, d’alliance filiale et de proximité des électeurs pour décrocher des sièges aux assemblées communales ou de wilaya. 

Autre méthode classique dont l’efficacité n’échappe à personne, le porte-à-porte auquel ont recours les candidats avec le concours de la gent féminine afin d’entretenir un contact humain et chaleureux entre femmes avec des promesses, en cas de victoire, de prendre en charge ses doléances. 

Armes favorites des candidats durant la campagne électorale, les promesses, toujours très alléchantes, dans leurs discours sont moins souvent tenues, car les candidats sont parfois dépourvus de programme en diapason avec la réalité, et les thématiques de campagne sont vagues, estiment de nombreux citoyens. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.