Actualité

Khenchela : Les jeunes omniprésents sur les listes de candidats

Publié par DKNews le 14-11-2017, 18h53 | 9
|

La catégorie des jeunes occupe une place très visible sur les 141 listes de candidats pour les élections des Assemblées locales du 23 novembre déposées à Khenchela par 23 formations politiques et des indépendants (une seule liste), a-t-on observé. 

Sur 2.901 candidats présents sur les 126 listes en lice pour les 21 Assemblées populaires communales (APC) et les 15 listes briguant les sièges de l’Assemblée populaire de wilaya, 1.969 candidats sont ainsi âgés de moins 40 ans, représentant une proportion de 69,8 %, précise le chef du bureau des élections à la direction de la régulation et des affaires générales (DRAG). 

Si certains des citoyens de la wilaya approchés par l’APS ont qualifié l’actuelle campagne électorale de «terne», certains autres se sont satisfaits du fait que de nombreux jeunes figurent sur les listes électorales. 

Pour Skandar âgé de 35 ans, cette présence «en force» des jeunes constitue une opportunité pour placer la confiance des électeurs en des personnes dont la majorité, a-t-il soutenu, «donne une forte impression de détermination» à travailler et à faire de son mieux pour la wilaya. 

Il affirme ainsi avoir décidé de donner sa voix à une liste composée majoritairement de jeunes universitaires et animés par une «très pertinente conscience politique» qui, à son avis, sauront mettre en £uvre le programme «pragmatique» qu’ils proposent. 

Partageant le même avis, le jeune Kamel de la commune de Baghaïa, distante d'une quinzaine de km de Khenchela, affirme avoir, lui aussi, tranché en faveur d’une liste partisane de jeunes tous âgés de moins 45 ans et conduite par un jeune ayant, assure-t-il, «montré une réelle attention pour les préoccupations de jeunes lorsqu’il fut président de cette même APC (Assemblée populaire communale)». 

Une liste partisane avec des candidats tous jeunes 

 Les candidats sur la liste du Parti du renouveau et du développement (PRD) ont une moyenne d’âge de 32 ans et sont conduits par une jeune de 29 ans licencié en droit et sciences administratives, Bilal Bouzidi qui assure que «la volonté de changement» et «le besoin de Khenchela pour des compétences capables de conduire ses affaires et de la placer sur la voie de la relance» sont les principales raisons qui motivent leur «aventure politique» dans ces élections locales. 

Le programme porté par Bouzidi et ses collègues est axé, affirment-ils, autour de l’encouragement du travail communautaire via les comités de quartiers et la société civile parallèlement à la relance de l’économie locale par l’appui à l’investissement. 

Ce soutien à l’investissement se fera, expliquent-ils, à travers l’octroi aux investisseurs de facilités en matière d’accès au foncier et d’allègement des procédures administratives de sorte à favoriser le développement de l’offre en emplois.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.