Histoire

Révolution algérienne: Le rôle incontournable de Abdelhafid Boussouf souligné par le président de l’Association des Anciens du MALG

Publié par DKNews le 30-12-2017, 18h58 | 50
|

Le rôle incontournable de Abdelhafid Boussouf dans la direction de la Guerre de libération nationale (1954-1962) a été souligné samedi à Alger par le président de l’Association des Anciens du ministère de l'Armement et des Liaisons générales (MALG), Daho Ould-Kablia. "Abdelhafid Boussouf était incontournable en matière de direction de la révolution algérienne dont il assurait 80% des missions liées aux transissions, aux renseignements et contre-renseignements, etc", a assuré M. Ould-Kablia, au forum d’El-Moudjahid, consacré à cette figure de la Guerre de libération nationale, décédée le 31 décembre 1980.

L’intervenant a fait savoir qu’en cinq (5) ans de direction, le Colonel Boussouf (alias Si Mabrouk) a réussi à former 850 agents de transmissions, 700 autres en renseignements et contre-renseignements et à recevoir quelques 26.000 tonnes d’armements. Ce chef historique de la wilaya V (Oranie), a également assuré les missions des télécommunications, transports, etc, alors que la révolution algérienne lui doit la mise en place d’une stratégie sécuritaire au service de cette dernière, à travers, entre autres, l’ouverture d’un centre de réception, d’entrainement et de formation des volontaires ainsi que de camps de soins des blessés.

"A son actif aussi la sortie des premières promotions d’agents opérateurs radio et de ceux destinés au premier centre d’écoute de l’ennemi, grâce auquel des informations capitales ont été exploitées", a ajouté M. Ould-Kablia, précisant que Abdelhafid Boussouf a continué à assumer toutes ces missions au sein du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA).

"Il était réputé pour ses compétences si bien qu’il appréhendait l’Armée de Libération nationale (ALN) comme une armée moderne", a ajouté le président de l’Association des Anciens du MALG, relevant, en outre, "les dons de visionnaire, d’observateur, d’infatigable et d’organisateur que fût ce dirigeant historique".

Se référant, par ailleurs, à des écrits de l’époque de journalistes étrangers, le Colonel Boussouf était également décrit "comme étant doté d’une forte personnalité, de sévère avec lui-même et avec les autres et de clandestin activant dans la clandestinité, en référence à sa grande discrétion". Sur le plan politique, "l’apport du Colonel Boussouf a été déterminant au sein de l’Organisation des Nations-Unies où était débattue la question algérienne sur la base des éléments fournis par ce dernier", a poursuivi M. Ould-Kablia, ajoutant qu’il en a été de même lors des Pourparlers d’Evian, où il avait présenté les dossiers économiques (pétroliers notamment).

Né en 1926 à Mila, Abdelhafid Boussouf est militant au sein du Parti du peuple algérien (PPA) lorsqu’il y fait la connaissance, entre autres, de Mohamed Boudiaf, Larbi Ben M'hidi, Lakhdar Bentobal.

Il fut l'un des membres les plus éminents de l'Organisation spéciale (OS), du Mouvement pour le Triomphe des Libertés démocratiques (MTLD) et du Comité révolutionnaire d'Unité et d'Action (CRUA). Il a assisté à l’historique réunion des 22 et, après le déclenchement de la révolution, il a été nommé en avril 1954, adjoint de Ben M'hidi dans la wilaya V, chargé de la région de Tlemcen.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.