Histoire

Le ministre des Moudjahidine, M.Zitouni l’a affirmé : «Le parcours d’Abdelhafid Boussouf, jalonné de sacrifices et de courage»

Publié par DKNews le 01-01-2018, 15h18 | 67
|

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a   affirmé dimanche à Mila que le parcours héroïque du colonel Abdelhafid   Boussouf (1926-1980) était jalonné «de sacrifices et d’actes de bravoure». 

S’exprimant à l’occasion du 37ème anniversaire de la mort du moudjahid Si   Mabrouk (son nom de guerre), qui fut membre du Gouvernement provisoire de   la République algérienne (GPRA), le ministre des moudjahidine a évoqué le   message qu’avait précédemment lancé le président de la République Abdelaziz   Bouteflika à l’endroit de ce héros et symbole de la Révolution, rappelant   que «Si Mabrouk constitua le cerveau des premières cellules des liaisons   générales et d’armement». 

M. Zitouni a ajouté que Boussouf «n’avait pas son pareil pour protéger et   moderniser la Révolution en lui conférant les mécanismes d’une guerre   moderne».  Assistant à une conférence historique, organisée par le Centre d'études et   de recherche sur le mouvement national et la Révolution du 1er novembre   1954 au musée du moudjahid Slimane Bentobal de Mila sous le titre   «Boussouf, trajectoire d’un leader au service de la Révolution   politiquement et militairement», le ministre des Moudjahidine a affirmé que   le but d’une telle commémoration était d’inculquer aux générations   montantes les valeurs de ces hommes et de ces femmes qui, de par leurs   sacrifices, ont marqué d’une pierre blanche l’histoire de l’Algérie». 

Il a, à cette occasion, souligné l’importance qu’accorde son ministère à   la sauvegarde des lieux historiques et culturels afin de préserver, a-t-il   dit, la mémoire de la guerre de libération et la transmettre aux   générations futures à travers la célébration de journées et de fêtes   nationales en hommage aux symboles de la Révolution et la mise en lumière   de la lutte du peuple algérien. 

Cette conférence a donné lieu à plusieurs interventions parmi lesquelles   celle du moudjahid Mohamed Debah qui a souligné le rôle essentiel de   Boussouf dans la création de la radio secrète «La Voix de l'Algérie libre   et combattante» mais également et dans le domaine de l’armement et des   liaisons générales, le cryptage et l’écoute de l’ennemi et l’organisation   du service de contre espionnage. 

De son côté Youcef Kacemi de l’université de Guelma a indiqué que   «Boussouf a veillé à la sécurité de la Révolution et a préféré se retirer   de la vie politique au lendemain de l’indépendance afin de préserver les   intérêts de la patrie». 

La commémoration du 33e anniversaire de la mort de Boussouf a donné lieu à   la distribution de livres traitant de la guerre de libération et du   mouvement national au profit d’établissements culturels tels que la   bibliothèque centrale, le centre culturel islamique, et le centre   universitaire Abdelhafid Boussouf. Plus tôt dans la matinée, le ministre des Moudjahidine s’était rendu au   centre ville de Mila, où il s’est recueilli devant la stèle érigée en   hommage à Abdelhafid Boussouf.


Le ministre des Moudjahidine loue les efforts de préservation des sites de la Révolution de libération à Mila

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a   loué samedi les efforts déployés localement pour préserver et protéger les   sites de la Révolution de libération nationale (1954-1962) dans la wilaya   de Mila, connue pour son militantisme. 

En marge d'une visite de travail effectuée à l'occasion du 37ème   anniversaire de la mort de Moudjahid Abdelhafid Boussouf, le ministre a   souligné l'importance de «l’histoire», affirmant qu’il s’agit d’en prendre   soin à travers la préservation des lieux historiques et le recueil des   témoignages de la bouche de ceux qui sont à l’origine des faits de la   Révolution. 

A cette occasion, le ministre a annoncé que des efforts sont entrepris   pour allouer un «montage financier» élaboré entre son ministère avec les   autorités de la wilaya de Mila afin de continuer à restaurer les sites de   la glorieuse Révolution de libération nationale, dont la région en est   florissante. 

M. Zitouni a inspecté, au cours de sa visite, le cimetière des martyrs   dans la commune Ahmed Rachedi, qui a récemment bénéficié d’une opération de   réhabilitation pour un montant de 6 millions de DA, avant de se rendre dans   la commune de Rouached qui compte environ 400 martyrs, pour inspecter un   ancien centre colonial de torture, ouvert en 1955. 

Ce centre, équipé de cellules individuelles et de tranchées, a fait   l’objet de travaux de restauration avec un financement estimé à 4 millions   de DA, et a actuellement besoin de travaux de rénovation complémentaires   pour la somme de 2 millions de DA. 

Sur place, le ministre a appelé à l’élaboration de fiches techniques et   d’affiches pour sensibiliser les nouvelles générations au sujet de ce site   et les informer des actions menées par leurs ainés pour recouvrer la   souveraineté nationale. 

Après avoir rendu visite et honoré le moudjahid Ahmed Laribi dans sa   demeure, dans la commune de Beni Guecha, le ministre des Moudjahidine a   fait une halte à Ferdjioua, dans la «prison rouge» du vieux Fedj Mzala qui   a constitué, après sa construction à la suite des événements du 8 mai 1945,   un lieu effroyable de la répression coloniale, au sein duquel des   combattants et des citoyens innocents ont été victimes d'actes abominables,   comme celui d’être jetés par desus Kef «Zouabek», près de Ferdjioua.  Dans un point de presse, le ministre a, par ailleurs, évoqué la   décentralisation de la prise en charge des dossiers sociaux des   moudjahidine et des ayants droit, avec en contrepartie une plus grande   attention du ministère, a précisé M. Zitouni, pour les questions liées à la   mémoire et à l’histoire qui ont été matérialisées, selon lui, sur le   terrain par des publications et l’enregistrement de faits historiques de la   part de leurs propres auteurs. 

Concernant les crânes des héros de la résistance populaire algérienne qui   se trouvent au musée de l'Homme à Paris (France), le ministre a confirmé   que «d'importants progrès ont été réalisés dans ce dossier» sans donner   plus de détails. 

Accompagné du wali de Mila, le ministre des Moudjahidine a présidé, samedi   après-midi, une cérémonie de clôture du tournoi international de Karaté-do   dans la salle de sports Tayeb Ben Abderrahmane, où il a remis un certain   nombre de médailles et de récompenses aux lauréats.  Organisé pour marquer le 37ème anniversaire de la mort de Moudjahid   Abdelhafid Boussouf, l’évènement a réuni plus de 300 athlètes dans la   catégorie des cadets et des juniors (garçons et filles), venus de 16   wilayas du pays et d'autres de Tunisie. 

Le ministre des Moudjahidine procédera, samedi soir, à la baptisation du   pont de Oued Edhib surplombant le barrage de Beni Haroun au nom du   Moudjahid et symbole Larbi Benredjem, tout comme il va honorer la veuve du   chahid au chef-lieu de la wilaya, où il se rendra au site du «moulin   romain», lieu de la réunion des symboles du mouvement national à la veille   du déclenchement de la révolution de libération nationale. 

M. Zitouni présidera, dimanche, les festivités du 37ème anniversaire de la   mort du moudjahid Abdelhafid Boussouf, en participant à un symposium   historique organisé par l'un de ses compagnons de l’association des anciens   du ministère de l’armement et des liaisons générales (MALG), en sus   d'autres activités. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.