Culture

Tamanrasset: promotion de Tamazight...valoriser le Tamahac séculaire

Publié par DKNews le 10-01-2018, 16h19 | 9
|

Le Tamahac, une variante de la langue amazighe préservée en Tifinagh depuis des siècles par les Touaregs de l’Ahaggar, demeure en quête de davantage de valorisation et d’approfondissement de recherches linguistiques, estime Hamza Mohamed, enseignant et inspecteur de la langue amazighe dans la wilaya de Tamanrasset.

Contacté par l’APS, Hamza Mohamed a affirmé que "les variantes de la langue amazighe ont été préservées en Algérie, malgré les vicissitudes du temps, et ont échappé au sort qu’ont connu d’autres langues qui se sont éteintes, et ce grâce à une volonté du peuple algérien de rester attaché à son legs culturel et linguistique ancestral".

Evoquant les écrits et graphèmes dans le grand Sahara, il a souligné que "l’existence de signes témoignant encore du passage de plusieurs sociétés dans la région, contribuant à la fortification et la consolidation de l’Histoire de l’humanité".

"Il est temps de conférer à la langue amazighe son authentique vocation académique, après avoir été promue constitutionnellement comme langue nationale, sur décision du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, et la consécration de la date du 12 janvier comme fête nationale", a soutenu l’intervenant.

"La décision portant création de l’Académie algérienne de la langue amazighe, favorablement accueillie par l’élite culturelle à Tamanrasset, est appelée à consolider, avec l’implication des différents acteurs, les efforts de développement de la recherche scientifique dans le cadre de la culture amazighe, en général", a ajouté Hamza Mohammed.

Pour ce dernier, il appartient à cette instance scientifique de tenir compte des spécificités de chaque région et de prendre en charge toutes les variantes de la langue amazighe, en veillant à l’accompagnement, l’encadrement et le développement de la ressource humaine chargée de cette mission scientifique, en plus de la valorisation et de la préservation des acquis réalisés dans le processus de promotion de la langue et du patrimoine amazighs.

 

L’enseignement de la langue amazighe en évolution

 

Concernant l’enseignement et l’apprentissage de la langue amazighe, M. Hamza a estimé, partant d’un constat sur le terrain, que l’enseignement de Tamazight a connu une évolution au niveau des écoles de la wilaya de Tamanrasset.

Ce développement se reflète par l’accroissement du corps enseignant de Tamazight, passant de deux instituteurs il y’a une dizaine d’années au niveau de deux établissements seulement à plus de 20 enseignants actuellement exerçant au niveau de 19 établissements primaires et moyens, pour un effectif de 4.000 apprenants.

Pour ce spécialiste, des efforts seront déployés pour préserver cet acquis didactique, son développement dans le cadre des démarches du Comité national pour l’élaboration des méthodes didactiques, en vue, dit-il, de consolider l’identité nationale à travers la promotion de la culture nationale, dans sa diversité.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.