Société

Oran : vingt ans de prison pour un narcotrafiquant

Publié par DKNews le 10-01-2018, 16h21 | 13
|

Le tribunal criminel d'appel d'Oran a prononcé, mardi, une peine de 20 ans de prison ferme à l'encontre d'un prévenu accusé du trafic d'une quantité de 42 quintaux de kif traité.

A l'issue des débats, le représentant du ministère public avait requis la peine de 20 ans de prison ferme à l'encontre du prévenu, accusé d'importation, détention et de transport de stupéfiants dans le cadre d'une bande criminelle organisée.

Cette affaire, déjà jugée en juillet 2014 par le tribunal criminel d'Oran revient, après un pourvoi en cassation introduit par le prévenu, qui avait été condamné, par contumace, à la perpétuité.

Les faits de cette affaire remontent à octobre 2008, lorsque les gardes frontières de Dhalaat Djenaib (Bechar), à la suite d'informations faisant état du passage de narcotrafiquants transportant une grande quantité de drogue à bord de deux véhicules tous terrains, ont dressé deux embuscades au lieudit Oued Kadi El-Hadja, dans la commune de Tabelbala. A minuit, au passage des deux véhicules, qui avaient refusé d'obtempérer aux tirs de sommation, les gendarmes ont ouvert le feu.

Lire aussi : Oran : des peines de 20 et 15 ans de réclusion dans une affaire de trafic de drogue

Après avoir parcouru quelques centaines de mètres, les narcotrafiquants ont réussi à prendre la fuite à pied vers le territoire marocain, abandonnant leurs moyens de transport chargés de plus de 42 quintaux de kif traité.

Les véhicules et les stupéfiants avaient été saisis et remis à la brigade de Gendarmerie nationale de Tabelbala pour enquête.

La vérification des véhicules, notamment leurs numéros de châssis, ont permis aux gendarmes d'identifier leurs propriétaires, dont le mis en cause, Z.A.

Mardi, lors de l'audience, le prévenu a tenté de se disculper, indiquant qu'il n'avait rien à avoir avec la trafic de stupéfiants et qu'il n'avait été qu'un intermédiaire dans l'achat des véhicules.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.