Société

La Côte d'Ivoire veut investir 4,5 milliards d'euros dans le tourisme

Publié par DKNews le 10-01-2018, 16h31 | 13
|

La Côte d'ivoire veut investir 3.000 milliards de francs CFA (4,5 milliards d'euros) dans le tourisme via un fonds souverain, a annoncé mardi le ministre ivoirien du tourisme, Siandou Fofana.

"L'objectif avec ce fonds souverain de 3.000 milliards de francs CFA c'est d'être la 5e destination africaine (...) et de devenir le 3e pole d'activité du pays", a indiqué M. Fofana.

Aujourd'hui, le tourisme ne pèse que 5,5% du PIB (36 milliards du PIB) soit 300 milliards de francs CFA (450 millions d'euros) avec 120.000 emplois directs pour une population de 24 millions d'habitants. Le ministre espère doubler la valeur absolue du secteur d'ici à 2020.

Le pays, qui a longtemps été déserté par les investisseurs et les touristes en raison de la crise politico-militaire s'est stabilisé depuis 2011 et est redevenu un leader régional avec une croissance importante etdes indicateurs économiques au vert. Toutefois, le pays souffre d'une faible capacité hôtelière pour le tourisme d'affaires ainsi que le tourisme de loisirs ou balnéaire.

La Côte d'ivoire ambitionne de construire de nombreux hôtels sur la côte et à l'intérieur du pays, plusieurs parcs animaliers, aquatiques et d'attractions, une marina à Abidjan. Elle veut mettre en place une filière de "villas Ivoire, relais paillotes" sur le modèle des maison d'hôtes en Europe.
Parmi les plans à court terme, un plan de 200 milliards de francs CFA (300 millions d'euros) pour la capitale politique, Yamoussoukro, avec la rénovation de l'hôtel Président, la construction d'un hippodrome ou d'un centre de pêche de loisirs.

En 2016, 2 millions de touristes ont visité le pays: 500.000 locaux et 1,5 million d'étrangers, essentiellement en provenance des pays de la sous- région et de la France. Pour 38%, il s'agissait d'un tourisme d'affaires qui a contribué pour 50% au chiffre d'affaires du secteur, selon le ministre. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.