Monde

Centrafrique : La MINUSCA avoue avoir contenu les pertes humaines à Paoua

Publié par DKNews le 12-01-2018, 17h10 | 7
|

 Le porte-parole de la mission onusienne en Centrafrique (MINUSCA), Vladimir Monteiro, a indiqué mercredi que la présence de Casques bleus dans la ville centrafricaine de Paoua (nord-ouest) a permis de contenir la situation sécuritaire et limiter la mort de civils innocents. 

Lors d'un point de presse de la MINUSCA, il a rappelé la visite du représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies, Kenneth Gluck, aux côtés de la ministre centrafricaine de la Défense, Marie Noëlle Koyara, à Paoua vendredi dernier, dans le but d'évaluer la situation sécuritaire dans la localité. 

Le porte-parole de la Force de la MINUSCA, le lieutenant-colonel Côme Ndayiragije, a pour sa part indiqué que "de nombreux déplacés ont cherché refuge autour de la base de la MINUSCA, et les soldats de la paix effectuent actuellement des patrouilles pour les sécuriser". 

M. Monteiro a condamné à cette occasion "les violences injustifiées causées à la fois par les éléments armés du groupe Révolution et Justice (RJ) de Sayo et ceux de l'ex-Séléka sous le contrôle de Hamat Bahar". 

Au-delà de l'intervention des Casques bleus à Paoua, il a aussi présenté l'opération-pilote du désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR), lancé par le chef de l'Etat centrafricain Faustin-Archange Touadéra le 30 août dernier et qui a pris fin en décembre dernier. 

M. Monteiro a parlé de 439 ex-combattants désarmés et démobilisés, dont 240 ont été retenus pour l'intégration dans les forces armées centrafricaines (FACA). 

Durant cette opération, a-t-il poursuivi, 360 armes, 5.220 munitions et 376 explosifs ont été collectés. 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.