Actualité

Enseignement supérieur: les portes du dialogue "restent ouvertes" aux étudiants et aux enseignants "

Publié par DKNews le 12-01-2018, 17h50 | 16
|

Le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Tahar Hadjar a réaffirmé jeudi à Alger que les portes du dialogue "restent ouvertes" aux partenaires sociaux "à condition de respecter la loi", ajoutant que la grève annoncée pour le 14 janvier était "illégale" du fait que "les organisations qui en ont lancé l'appel ne sont pas agréées".

"Les portes du dialogue restent ouvertes aux étudiants et aux enseignants, qu'ils soient syndiqués ou non, pour examiner toutes les questions liées à l'université et trouver les solutions adéquates mais dans un cadre légal respectueux des législations en vigueur dans notre pays", a indiqué M. Hadjar lors d'une rencontre avec les membres du nouveau bureau national de la Fédération nationale du personnel de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la culture, en présence du secrétaire générale  de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said. 

A cet égard, le ministre a fustigé certaines organisations "qui prétendent représenter les enseignants ou les étudiants mais qui ne sont pas agréées", ajoutant que le mouvement de grève auquel elles ont appelé est "illégal", selon une décision de justice rendue public mercredi, "car ne remplissant pas les conditions légales".

"La Constitution garantit à tout un chacun les droits à l'action syndicale et à la grève, mais elle impose en revanche une série de mesures règlementaires quant à leur pratique", a-t-il rappelé.

Quant à la relation entre l'université et l'entreprise économique, M. Hadjar a affirmé qu'"une commission ministérielle a été créée sous l'égide du Premier ministre, chargée de préparer un dossier à soumettre dans deux mois au gouvernement sur les problèmes concernant ce point".

Lire aussi: L’enseignement supérieur en Algérie a franchi de grands pas depuis 1962  

Il a salué, à cet effet, "le rôle de l'université dans la réalisation du développement durable et la relance de l'économie nationale, à travers la formation des cadres et en assurant des formations adaptées aux besoins nationaux". Il a indiqué que l'université algérienne "recèle tous les moyens humains et matériels nécessaires pour être un acteur essentiel dans la réalisation de la politique de développement national".

Le secrétaire général de l'UGTA a affirmé pour sa part que le dialogue "reste l'unique moyen pour la satisfaction des revendications des travailleurs", saluant dans ce contexte le rôle de l'université algérienne dans "l'accompagnement de la dynamique économique impulsée dans le pays notamment pour la création d'emplois".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.