Histoire

Le chahid Didouche Mourad portait un projet national d’émancipation

Publié par DKNews le 19-01-2018, 16h11 | 49
|

Les participants à la conférence organisée jeudi, à Constantine sur la vie du chahid Didouche Mourad (1927-1955) à l’occasion du 63ème anniversaire de sa mort, ont assuré que ce héros menait "un combat national au sein d’un projet d’émancipation de l’Algérie et des algériens du joug colonial".

Chef de la wilaya 2 historique, Didouche était un membre actif du Comité révolutionnaire pour l’union et l’action (CRUA) et membre du groupe des 6 historiques ayant préparé le déclenchement de la Révolution libératrice du 1er novembre 1954, a soutenu Ahmed Manghour, chercheur à l’université de Skikda, dans sa conférence à l'occasion de cette rencontre tenue à la maison de la culture Malek Haddad.

Professeur d’histoire à l’université des sciences islamiques, Emir Abdelkader de Constantine, Allaoua Amara a indiqué que Didouche Mourad, surnommé "Abdelkader" circulait avec plusieurs fausses identités pour échapper à la police coloniale et, avant sa mort, il travaillait à restructurer la Révolution dans les deux régions de Souk Ahras et Annaba.

Se basant sur des documents inédits, l’intervenant a présenté une photographie des chefs du Nord-constantinois prise juste après la bataille d’Oued Boukarkar et a plaidé à l’intensification des recherches sur les biographies des chefs locaux de la Révolution pour enrichir l’archive national de la révolution et le placer à la disposition des étudiants et chercheurs.

Cette conférence intitulée "Itinéraire d’un chef" a été initiée conjointement par le ministère des Moudjahidine et le Centre national d’étude et de recherche sur le mouvement national et la Révolution du 1er novembre 1954.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.