Hi-Tech

Cybercriminalité : Les parents ne peuvent pas protéger leurs enfants contre des applications dont ils ignorent la dangerosité

Publié par DKNews le 23-01-2018, 15h07 | 18
|

Les parents ne peuvent pas protéger leurs enfants contre des applications dont eux même ignorent la dangerosité et ne maîtrisent pas l'utilisation, a déclaré lundi a Tizi-Ouzou l’expert en technologies de l’information et de la communication, Aliane Abdenour.

Cet enseignant à l’université Mouloud Mammeri, qui a présenté une communication intitulée : "Protection de la vie numérique de l’enfant et cybercriminalité" à l’occasion d’une journée de sensibilisation sur la cybercriminalité et droits de l’enfant organisée par l’association SOS enfant, a expliqué que "les adultes ont une conception archaïque de la cybercriminalité et ignorent comment se protéger et protéger leurs enfants".

Le recours à l’utilisation du contrôle parentale est souvent négligé par les parents, alors que cet outil permet de limiter l’accès de l’enfant a certains sites non adaptés à son âge ou jugés dangereux, a indiqué l'expert, relevant que de nombreuses applications permettent également de préserver les enfants des cybercriminels.

Ainsi, M. Aliane a invité les utilisateurs d’internet à ne pas installer n’importe quelle application ou jeux notamment ceux qui demandent l’accès à des données sur le téléphone tels que : les photos, le profile, la connexion wifi, les contacts ou une autorisation à publier sur son compte de réseau social. Il les a encouragé par contre à se documenter sur l’outil qu’ils utilisent ou qu’ils veulent télécharger.

Le plus grand danger, a-t-il averti, est de jouer à des jeux sur les réseaux sociaux car ils exigent un accès au profile, aux photos, à la liste d’amis, et e-mail du concerné.

Cet accès permet à l’application de publier sur le mur du détenteur du compte et quand celle-ci est piratée le compte l’est aussi, a-t-il encore observé. D’autres applications comme celles qui permettent de pirater le wifi ou d’identifier un numéro de téléphone qu’on a pas dans son répertoire sont très en vogue en Algérie ces derniers temps, a-t-il relevé, prévenant qu'il s'agissait sont d'outils très dangereux car "avant de pirater le wifi du voisin on vous a d’abord piraté".

Abordant les défis de la baleine bleue qui poussent des adolescents au suicide, M. Aliane a observé qu’il ne s’agissait ni d’un jeu ni d’une application, celle-ci étant installée au milieu du jeu pour pouvoir pirater les donné de la cible.

"Il s’agit d’une manipulation psychologique menée par une personne réelle et basée sur deux concepts, briser la peur de la victime et lui donner confiance pour se donner la mort", a-t-il expliqué.

L'intervenant a donné quelques conseils pour se protéger et protéger ses enfant conter les cybercriminels, comme ne jamais rooter son téléphone, nettoyer son compte de réseau social des jeux et applications non utilisées, quitter et ne pas rejoindre les groupes fermés, dénoncer les harcèlements, installer des applications qui bloquent l’accès à certains site et les configurer sur le rooter pour assurer l’interdiction d’accès sur les téléphones et sensibiliser de manière directe et franche sur les dangers d’une mauvaise utilisation d’internet. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.