Santé

Projet de loi sanitaire: la gratuité des soins, une ligne rouge (APN)

Publié par DKNews le 07-02-2018, 16h58 | 11
|

Le président de la commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle de l'Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Bouabdallah, a indiqué mercredi que le projet de la nouvelle loi sanitaire "prévoit des mesures très importantes au profit des citoyens" et "consacre la gratuité des soins qui est une ligne rouge".

Les membres de la commission de la santé poursuivent l'examen des dispositions du projet de la nouvelle loi sanitaire qui "compte 470 articles, dont 143 ont été examinés à ce jour, par l'audition de tous les acteurs du secteur (syndicats, professeurs, associations de malades) avant de soumettre le texte aux membres du Parlement", a déclaré M. Bouabdallah à l'APS.

Lire aussi: Santé: plusieurs projets lancés pour atteindre "l'efficience des soins"

Le projet de loi sanitaire "consacre la gratuité des soins qui est une ligne rouge pour l'Etat algérien" et "comporte de nouvelles  mesures très importantes au profit des citoyens", a-t-il souligné, citant "le dossier médical unique pour chaque patient qui entre dans le cadre de la modernisation des mécanismes de travail du système de santé" et l'instauration d'un "médecin de référence" au niveau des villages et des quartiers en vue d'alléger la pression sur les services hospitaliers et d'assurer une bonne prise en charge du malade.

 

Le projet de loi prévoit également l'élaboration d'une carte médicale répartissant les établissements hospitaliers par région et par population, qui permettra de définir les besoins de chaque wilaya en médecins et en équipements médicaux en vue d'assurer une couverture sanitaire homogène.

Lire aussi: Les familles algériennes contribuent à hauteur de 25% aux coûts des soins de santé

Le texte de loi régira l'activité des cliniques de procréation médicalement assistée et de fécondation in vitro "qui n'exercent pas actuellement dans un cadre juridique clairement défini". Des règles unifiées seront ainsi appliquées pour protéger les personnes concernées par la fécondation in vitro".

Ledit projet de loi prévoit une nouvelle réglementation en matière de transplantation d'organes, a indiqué M. Bouabdallah, affirmant que la commission de la santé sera à l'écoute des "avis des instances et personnalités religieuses concernant les différents aspects de cette question".

L'élaboration d'une loi sur la santé est désormais "un impératif", "la loi en vigueur qui date de 1985 étant dépassée", a-t-il ajouté, qualifiant la nouvelle loi de "positive" car elle prévoit des mesures adaptées aux développements enregistrés à l'échelle internationale.

Dans une précédente déclaration à l'APS, le ministre avait souligné l'impératif de procéder à la révision du cadre juridique du secteur de la Santé car la loi de 1985 a montré "ses limites et n'est plus adaptée aux mutations que connaissent le secteur et la société, d'où l'urgence d'une actualisation de cette loi et sa présentation, dans les meilleurs délais, devant les deux chambres du Parlement".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.