Hi-Tech

Voitures autonomes: Accord entre Waymo (Google) et Uber sur le procès pour vol de technologies

Publié par DKNews le 10-02-2018, 15h49 | 17
|

Le service de réservation de voitures avec chauffeur Uber et Waymo, filiale d'Alphabet/Google spécialisée dans les technologies pour voitures autonomes, ont trouvé un accord à l'amiable pour mettre fin au procès pour vol des brevets les opposant.

Dans un document succinct transmis à un tribunal de San Francisco (Californie), les deux parties indiquent être parvenues à un accord «confidentiel» mettant fin aux allégations ayant conduit au procès. Chacune des parties s'acquittera de ses propres frais juridiques et d'avocats, est-il également mentionné.

Les termes du compromis, qui intervient moins d'une semaine après le début du procès ayant vu Travis Kalanick, le fondateur et ancien patron d'Uber témoigner à la barre, n'ont pas été dévoilés. Cet accord, qui doit encore être validé par un juge, selon la procédure judiciaire américaine, clôt un épisode embarrassant pour Uber. Waymo accusait Uber de lui avoir volé des technologies clé pour le développement des véhicules autonomes, vus comme le Graal des transports du futur.

Selon Waymo, un de ses anciens ingénieurs, Anthony Levandowski aurait dérobé fin 2015 des milliers de documents confidentiels avant de fonder sa propre startup, Otto, rachetée ensuite par Uber à l'été 2016. La filiale de Google assure que le groupe et son patron avaient tout manigancé et racheté Otto en sachant que M. Levandowski aurait dans ses valises des secrets technologiques volés.

Waymo réclamait quelque 2 milliards de dollars à Uber et la fin de son programme de voitures autonomes. «Si nous ne pensons pas que des secrets ont été transférés de Waymo à Uber ou que Uber a utilisé toute information appartenant à Waymo, nous prenons des mesures de concert avec Waymo pour s'assurer que nos Lidar et logiciels représentent notre seul travail», a déclaré Dara Khosrowshahi, le PDG d'Uber, dont la nomination avait été annoncée fin août.

«Mon travail en tant que PDG d'Uber est de fixer les grandes lignes pour l'avenir de l'entreprise: innover et croître de façon responsable, tout en reconnaissant et en corrigeant les erreurs du passé», ajoute le nouveau dirigeant.

«Ce faisant, je veux exprimer mon regret pour les actions qui m'ont conduit à écrire cette lettre», a-t-il également réagi.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.