Pêche - Littoral algérois : plus de 4.400 tonnes de produits halieutiques en 2017

Publié par DKNews le 12-02-2018, 18h48 | 28

Le volume des poissons pêchés sur la côte algéroise a dépassé les 4.400 tonnes en 2017, soit une hausse de près de 45% par rapport à 2016, a-t-on appris lundi de la Directrice de la Pêche et des Ressources halieutiques la wilaya d'Alger, Mme Rabia Zerrouki. 

Le volume de poissons pêché sur la côte algéroise en 2017 a atteint 4432.444 tonnes contre 3065.297 tonnes en 2016, soit une hausse de 1367.147 tonnes (44.60%), a précisé à l'APS Mme Zerrouki. 

Selon les chiffres de la direction de la Pêche, le poisson bleu représente 91% des quantités pêchés en 2017, soit 4047.509 tonnes, sachant que c'est la période de pêche entre août et septembre qui a fait la différence dans ce bilan. 

Cette hausse a été réalisée grâce aux efforts fournis par les pécheurs classés dans la catégorie des propriétaires de chalutiers, estimés à près de 150 pécheurs, explique Mme. Zerrouki. 

Cette catégorie de pécheurs (propriétaires de chalutiers) constitue la grande majorité des pécheurs enregistrés au niveau de la wilaya, qui compte selon la direction de la pêche, 94 pécheurs spécialisés dans la pêche de la sardine et 52 autres propriétaires de petites barques, outre un pêcheur spécialisé dans la pêche du thon. 

La direction de la pêche de la wilaya d'Alger a octroyé, en 2017, quelque 483 permis de pêche et 269 permis délivrés aux pécheurs amateurs, outre 4 autorisations de changement d'activité (de la pêche amateurs à la pêche professionnelle). 

La production halieutique globale exportée en 2017 vers l'Europe, à partir du port d'Alger, s'est élevé à près de 45 tonnes, contre 850.762 tonnes de produits halieutiques importés via le même port, a ajouté la même responsable. 

Pour rappel, la production halieutique globale enregistre pour la deuxième année consécutive une hausse, y compris en terme de qualité de poissons pêchés. 

A noter enfin que la réserve globale des poissons à travers la côte algéroise, varie entre 55.000 et 83.000 tonnes annuellement, d'après les statistiques des services de wilayas.