Actualité

Aquaculture : 25 projets privés mis en exploitation en 2017, d'une valeur de 20 milliards DA

Publié par DKNews le 14-02-2018, 18h10 | 27
|

Un total de 25 projets dans l'aquaculture sont  entrés en exploitation en 2017 grâce à des investissements privés estimés à  20 milliards DA, a annoncé mardi à Alger un haut responsable au ministère  de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche.

Animant une conférence à l'Institut national des études stratégiques  globales (INESG), le directeur général de la pêche et de l'aquaculture au  ministère, Taha Hammouche a indiqué que le secteur de l'aquaculture avait  enregistré en 2017 la réalisation et la mise en exploitation de 25 projets  par des privés sur fonds propres et sans passer par les crédits bancaires.

S'agissant des raisons de la hausse des investissements dans  l'aquaculture, il a estimé que le déclin de l'activité dans les secteurs du  bâtiment et des travaux publics avait poussé les hommes d'affaires à  investir dans des secteurs, à forte valeur ajoutée, comme le tourisme et la  pêche, dont l'aquaculture.

Il a, dans ce sens, relevé qu'à court terme, le nombre de projets en  exploitation dans l'aquaculture dépasseront la centaine (25 projets  existants avant 2016, 25 projets entrés en exploitation en 2017, 39 projets  en cours de mise en place et 39 autres en cours de réalisation).

Partant de données scientifiques, le même responsable a affirmé que  l'avenir était pour le développement de l'aquaculture, tout en insistant  sur l’importance de renforcer l'investissement dans ce créneau pour  satisfaire les besoins du marché national et réduire les prix du poisson.

M. Hammouche a, d'autre part, indiqué que durant l'année 2017, l'Algérie  avait pêché 108.000 tonnes et importé environ 140.000 tonnes, ajoutant que  le pays avait mobilisé 14 navires pour pêcher son quotas de thon rouge  estimé à 1.043 tonnes.

 Pour ce qui est de la pêche du corail, toujours à l'arrêt en attendant  l'entrée en vigueur de la réglementation y afférent, il a annoncé qu'elle  sera ouverte "avant la fin 2018".

M. Hammouche a fait savoir que la production halieutique nationale varie  actuellement entre 100.000 et 110.000 tonnes/an, dont 10.000 tonnes dans le  cadre de l’aquaculture, notant qu'une stratégie a été mise en place par  l'Etat pour développer, à la fois la production et l'investissement dans le  secteur des ressources halieutiques.

Parmi les objectifs escomptés par le secteur à moyen terme, il a cité la  mobilisation de 100 milliards DA pour l’investissement productif notamment  privé, l'augmentation la production à 200.000 tonnes, contre 100.000 tonnes  actuellement, faire passer le chiffre d’affaires du secteur de 50 milliards  DA à 110 mds DA, ainsi que la préservation de 80.000 postes d’emplois  existants et la création de 40.000 autres.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.