Histoire

La communauté algérienne de Belgique commémore la journée nationale du chahid

Publié par DKNews le 19-02-2018, 18h00 | 31
|

La communauté algérienne de Belgique a commémoré dimanche la journée nationale du chahid lors d'une cérémonie organisée à la "Maison d'Algérie" à Bruxelles.Lors de cette cérémonie organisée par le Consulat général d'Algérie à Bruxelles, le Consul général Abdelkrim Yamani a souligné l'importance de perpétuer la tradition et de célébrer cette date qui "a son poids historique", en raison des sacrifices consentis par ceux qui sont tombés au champ d'honneur pour que vive l'Algérie indépendante. 

M. Yamani a estimé, à ce titre, qu'il "est du devoir de chaque algérien de s'inscrire dans cette ligne" et "défendre la mémoire des valeureux martyrs" de la révolution, appelant les jeunes algériens à "s'inspirer des idéaux " de ceux qui sont morts pour l'indépendance du pays afin de contribuer à son développement. 

Abondant dans le même sens, Mohamed Sofiane Berrah, ministre conseiller à l'ambassade d'Algérie à Bruxelles, a mis l'accent sur la nécessité de consacrer la mémoire de ceux qui ont placé les intérêts suprêmes du pays au dessus de toute autre considération, invitant tout un chacun à contribuer à la préservation de cette mémoire. 

Il a souligné, dans ce contexte, l'importance de renouer avec les valeurs d'abnégation et de sacrifice et £uvrer à en imprégner davantage les jeunes algériens afin de les préparer à relever les défis. 
L'universitaire Omar Guenaoui a relevé, de son côté, la signification de cette journée, fixée depuis 1989 au 18 février en référence à la date de création de l'Organisation spéciale "OS", qui a été le prélude à la lutte armée. 

Le 18 février est aussi la date à laquelle, en 1957, la cause algérienne a été présentée devant l’Assemblée générale des Nations unies, a-t-il fait remarquer. 

Le choix du mois de février pour célébrer la journée du chahid et rendre hommage à cette génération d’hommes qui ont symbolisé la révolution algérienne n'est "pas fortuit", selon cet universitaire qui a rappelé que les essais nucléaires français ont été entamés le 13 février 1960 dans la région de Reggane (Adrar).

L'Algérie, a-t-il poursuivi, a également recouvert la souveraineté sur sa base militaire de Mers el Kebir un mois de février de 1968. M. Guenaoui a invité, à cette occasion, les responsables du mouvement associatif algérien en Belgique à participer à l'effort de mémoire, mais surtout à ancrer dans l'esprit des nouvelles générations la volonté de connaître l'histoire de leur pays et défendre les précieux acquis réalisés grâce aux énormes sacrifices des martyrs de la révolution. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.