Santé

Le travail de nuit augmente les risques de mourir prématurément

Publié par DKNews le 24-02-2018, 15h53 | 31
|

Le travail de nuit dessert la santé et augmente les risques de mourir précocement, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale American Journal of Preventive Medicine.

Le travail de nuit n'a pas bonne réputation dans le milieu médical. Déjà associé à l'obésité, au diabète et au déclin cognitif, il augmenterait aussi les risques de mourir prématurément et les risques de décès liés aux maladies cardiovasculaires.

Pendant 22 ans, les chercheurs ont analysé les dossiers médicaux et les rythmes de travail de 75 000 infirmières américaines de la cohorte santé Nurses' Health Study. Les résultats de l'étude révèlent que les effets néfastes du travail de nuit se font ressentir au bout de 6 ans. Les volontaires aux horaires décalés avaient un risque accru de 11% de mortalité précoce, toutes maladies confondues.

Les femmes qui ont occupé une activité professionnelle de nuit entre 6 et 15 ans ont eu un risque accru de 11% de mortalité précoce, toutes maladies confondues et de 19% de maladies cardiaques. Celles qui ont travaillé dans ces conditions plus de 15 ans ont eu un risque de décès cardiaques augmenté de 23% et un risque de décès par un cancer du poumon accru de 25%.

Cette nouvelle étude confirme les conclusions d'une recherche canadienne publiée en 2013 dans la revue scientifique Occupational and Environmental Medicine. Elle affirmait que les femmes ayant travaillé de nuit durant moins de 29 ans ne présentent pas un risque accru de cancer du sein, en revanche celles qui ont exercé leur activité professionnelle la nuit pendant 30 ans ou plus présentent un risque plus que double de cancer du sein.

En 2007, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré le travail de nuit comme facteur cancérogène. Pour l'OMS, le rôle de l'horloge biologique dans la santé cardio-vasculaire et l'activité anti-tumorale n'est plus à prouver.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.