Santé

La réunion entre le ministère de la Santé et le CAMRA prend fin sans parvenir à un accord

Publié par DKNews le 27-02-2018, 16h53 | 54
|

La réunion ayant regroupé, lundi à Alger, des responsables du ministère de la Santé et des représentants du Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) s'est achevée sans  parvenir à un accord, a-t-on appris auprès d'une source proche de cette réunion.

Lors de cette réunion à huis clos, il a été convenu de la tenue prochaine de plusieurs nouvelles réunions en vue de trouver une solution aux revendications des médecins résidents, en grève depuis novembre dernier, selon la même source.

Cette réunion intervient après que le CAMRA ait boycotté durant plus de 15 jours les séances de dialogue avec la Commission intersectorielle installée par le ministre de la Santé, le 21 janvier dernier, parallèlement à l'observation de sits-in de protestation à Alger et dans d'autres wilayas. 

Les revendications du collectif portent sur "l'annulation du caractère obligatoire du service civil, la dispense du service militaire, une meilleure formation pédagogique et la révision du Statut particulier ".

En dépit de la réponse favorable du ministère de la Santé à certaines revendications formulées par le CAMRA, notamment " la réduction du nombre de spécialités concernées par le service civil, l'attribution d'un logement, l'aménagement et l'équipement des plateaux techniques dans les wilayas d'affectation dans le cadre du service civil, le droit au regroupement familial pour les couples de médecins, le droit à un billet d'avion par année vers les wilayas de l'extrême Sud, outre l'autorisation d'exercer une activité complémentaire dans le secteur privé", le CAMRA demeure attaché à la grève jusqu'à satisfaction de toutes les revendications". 

Lire aussi: Reprise lundi des rencontres entre le Comité sectoriel et les médecins résidents

Le débrayage enclenché par les 15 000 médecins résidents de différentes spécialités réparties sur 12 facultés a provoqué une grande perturbation dans nombre d'établissements hospitaliers, allant jusqu'à la paralysie dans certaines spécialités, à l'instar de la chirurgie, où des interventions  chirurgicales ont été reportées, et parfois annulées.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.