Histoire

Religion Nécessité de renforcer la recherche en histoire religieuse de l’Algérie à l’époque ottomane

Publié par DKNews le 07-03-2018, 16h12 | 60
|

Les participants à un premier colloque international sur "l’histoire religieuse de l’Algérie à l’époque ottomane à travers des écrits locaux et étrangers", ouvert mardi à Sidi Bel-Abbès, ont insisté sur la nécessité de renforcer la recherche dans ce domaine en coordonnant les efforts entre acteurs et chercheurs.

Des intervenants parmi des universitaires, chercheurs, historiens et étudiants doctorants ont mis l'accent sur l'intensification des études sur les écrits locaux et étrangers abordant l'histoire de l'Algérie à cette époque.

L’universitaire Djidjik Zerrouk de l’université de Bejaia et chef du colloque a souligné que le peu d’études traitant le côté religieux durant l’époque ottomane nécessite plus de recherche.

Dr Salima Boudekhana de l’université d'Annaba a abordé, quant à elle, la tariqa Aissaouia à travers des écrits étrangers, l’activité sociale, économique et religieuse de cette confrérie et l’impact d'autres tariqas sur la société algérienne, soulignant que la société algérienne est conservatrice où les confréries soufies ont eu un grand rôle dans son encadrement.

Plusieurs axes ont été développés par les intervenants traitant notamment des écrits occidentaux sur l’histoire de l’Algérie à l’époque ottomane et des confréries soufies en Algérie durant cette époque.

Des ateliers et des débats ont été programmés lors de cette rencontre de deux jours, initiée par le laboratoire des études et recherches sur la pensée islamique en Algérie relevant de la faculté des sciences humaines et sociales de l’université "Djillali Liabès" de Sidi Bel-Abbès, en présence d'universitaires du pays, du Maroc, de la Turquie et de la France.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.