Monde

Maroc/mémoires d'Abderrahmane Youssoufi: des révélations attendues sur l'assassinat de l'opposant Benbarka

Publié par DKNews le 09-03-2018, 15h33 | 43
|

Des révélations sont attendues sur l'affaire liée à l'assassinat, en France, de l'opposant marocain, Mehdi Benbarka, à l'occasion de la présentation, jeudi à Rabat, par l'ancien Premier ministre marocain, Abderrahmane Youssoufi de ses mémoires dans lesquels il atteste l'implication des services secrets marocains, français et israéliens dans ce crime politique.

Dans son ouvrage intitulé "Récits du passé", l'ancien Premier ministre du gouvernement de l'Alternance marocain (1998-2002), a décidé, au crépuscule de sa vie (94 ans), de dire sa version des évènements vécus par le Maroc le long de la deuxième moitié du siècle passé. Chacun des trois parties, le Maroc, la France et Israël, avait "un intérêt particulier à faire taire Ben Barka", selon l’homme politique marocain.

Abderrahmane Youssoufi, ancien militant du parti Istiqlal, avait été chargé de suivre le dossier de l’assassinat de Mehdi Ben Barka auprès de la justice française. 

Depuis sa disparition à Paris, le 29 novembre 1965, le corps de l’opposant de Hassan II n’a jamais été retrouvé et l'affaire n'a jamais été élucidée. 

Il fut l'un des principaux opposants socialistes au roi Hassan II et le chef de file du mouvement tiers-mondiste et panafricaniste. 

Lire aussi: France/Affaire Ben Barka: François Hollande lève le secret-défense sur 89  documents

Il initie de nombreuses mobilisations populaires au Maroc.

L'ex-président français François Hollande avait décidé en mai 2017, quelques jours avant de quitter ses fonctions, de lever le secret-défense sur 89 documents relatifs à l’affaire de l’assassinat en France de la figure de la gauche marocaine, dont le corps n’a jamais été retrouvé.

Ces documents, englobent les rapports, notes de synthèse, bulletins de renseignement, procès-verbaux, auditions, questionnaires, fiches, biographies, des photos et lettres détenus.

Mais un document est reste bloqué dans cette déclassification et la CSDN a refusé de lever le secret-défense. Selon les médias français, il s’agit d’un document qui se trouvait, en 2010, dans les locaux de la Direction générale de la sécurité extérieure et dont on ignore son contenu.

L’auteur de: Récits du passé",qui a tenu à faire coïncider la parution avec son 94e anniversaire, Abderrahmane Youssoufi regrette, à ce tire, que son pays "n’ait pas pu amorcer un virage démocratique pour plusieurs raisons". Parmi ces causes, l’"incapacité" de l’élite politique marocaine elle-même à opérer cette transformation. A cela s’ajoutent une "mauvaise gouvernance" et "une administration archaïque".  

Ont été évoquées notamment, outre son enfance, les dessous de son retrait de la vie politique en 2003, des épisodes du mouvement national marocain, des premières heures de l'aube de l'indépendance, ses liens avec feu Mehdi Benbarka, son opposition au régime, sa prise de commandes de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) et à sa pratique politique au sein  du gouvernement de l'Alternance marocain.

Divisés en trois parties, les mémoires, rédigés par son compagnon de route Mbark Boudarqa, seront présentés au théâtre Mohammed V de Rabat, qui coïncide avec son 94e anniversaire. ''Alhadith fi ma jara'' (Récits du passé) est une compilation en trois tomes d’éléments biographiques, d’entretiens et de discours de l’ancien opposant et chef du gouvernement.

L'ouvrage sortira en librairie le lendemain de leur présentation au public au théâtre Mohammed V à Rabat, une présentation à laquelle prendra part Abderrahmane El Youssfi, en compagnie de nombreuses personnalités marocaines et internationales de la politique.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.