Industrie : Formation aux métiers de l’automobile à Oran : un pas en avant vers la spécialisation

Publié par DKNews le 14-03-2018, 18h28 | 114

La formation des profils qualifiés dédiés aux métiers de l’automobile au niveau du centre de formation professionnelle d’Oued Tlélat et de l’institut de formation d’Es-Sénia, dans la wilaya d’Oran, a franchi un premier pas dans la spécialisation.

"C’est un début certes difficile mais prometteur" , soutiennent les responsables locaux du secteur de la formation professionnelle, appelant à l’adaptation des spécialités aux besoins socio-économiques de la wilaya, futur pôle de l’industrie automobile ainsi qu’à la réflexion sur la mise en place de centres d’excellence pour rendre attractifs ces métiers de l’automobile.
"Le terrain est fertile.

Il faut créer des centres d’excellence pour la filière automobile", assure le directeur général pour le développement de l’apprentissage et de la formation continue, Abdelkader Touil qui appelle à la formation des techniciens supérieurs et ingénieurs avec en prime l’implication des laboratoires de recherche.

"Les retombées ne peuvent être que positives", fait-il remarquer.
"L’industrie automobile est un pilier de l’économie.

Le nombre d’emplois directs sera considérable notamment avec la multiplication des constructeurs, l’installation des équipementiers dans le pays et l’émergence des sous-traitants", a soutenu le directeur local de la formation professionnelle, Abdelkader Belbekouche.

Les dispositifs de formation des profils qualifiés mis en place au niveau du CFP d’Oued Tlélat et de l’INSFP d’Es-Sénia permettent de former une main d’£uvre qualifiée.

Actuellement, 90 stagiaires sont en formation à l’INSFP d’Es-Sénia pour être diplômés, après 30 mois, en tant que techniciens supérieurs dans la maintenance des véhicules légers, a déclaré la directrice générale de l'établissement, Mme Fatima Sahouli.

Elle a expliqué que l’institut est un établissement-pilote dispensant les différentes branches professionnelles dans la mécanique-moteur des engins, soit au total 27 spécialités dans les différents niveaux de qualification.

Cela a été rendu possible grâce à la signature d’une convention avec le constructeur Scania, qui a doté notre institut d’un atelier spécifique en matériels adaptés à la formation de ces métiers , a-t-elle précisé .

Former une main-d’œuvre qualifiée  

"Notre établissement est en phase expérimentale. Nous préparons activement, depuis une année, une main d’£uvre qualifiée au profit du secteur économique", a fait savoir la même source, précisant qu’il s’agit d’une formation de type pratique.

Tout les facteurs sont réunis pour l’émergence d’une formation de qualité dans les spécialités lourdes aussi importantes que l’automatisme, l’électronique, l’électrotechnique, la mécanique, la climatisation, soutient, pour sa part, le chef de projet service après-vente (SAV) et enseignant formateur, Samir Belamri, qui met en avant l’importance du plateau technique dont dispose l’INSFP pour assurer une formation de qualité au profit des stagiaires.

A côté de cet INSFP, le centre de formation professionnelle d’Oued Télat, également un centre-pilote en phase de spécialisation dans les métiers de l’automobile comme la mécanique, l’électricité-auto, l’électro-optique et les nouvelles technologies.

"Nous assurons deux modes de formation, l’une initiale et l’autre par apprentissage, à savoir 70% théorique et 30% pratique" , souligne le directeur du Centre d’Oued Tlélat, Houari Raïs.

Il cite, à titre d’exemple, le placement de 43 apprentis au niveau du site de production de la société Renault Algérie Production  (RAP) dans les spécialités de tôlerie, de carrosserie, de peinture et de soudure.

Il est prévu, l’injection future des jeunes apprentis dans la chaine de montage de la RAP, dans le cadre du projet d’extension de cette usine de montage automobile.

"L’objectif est d’enrichir l’offre de formation des métiers adaptés à notre environnement avec la multiplication des constructeurs" , a indiqué Rachid Belaggoun, chef service pédagogique au niveau de ce centre.

Il a révélé que le CFPA d’Oued Tlélat travaille en étroite collaboration avec le constructeur  Renault  pour l’enrichissement des programmes de formation sur le plan pédagogique, de même qu’en matière d’enseignement en carrosserie, tôlerie et peinture.

Un objectif qui obéît à une stratégie dans la formation des métiers dédiés à l’automobile , comme le fait observer le directeur local de la formation professionnelle, Abdelkader Belbekouche, qui explique que l’implication du constructeur  Renault  a permis la formation d’hommes-ressources au niveau du Centre d’ Oued Tlélat, une soixantaine de travailleurs (agents de maitrise) à la dextérité (montage de véhicules) , ainsi que 22 formateurs pour l’étude des programmes ( en ingénierie pédagogique) et ce, à la faveur d’une convention de partenariat signée en 2016 entre la DFP d’Oran et Renault Algérie Production  (RAP).

L’exemple Renault 

 Aussi, il est prévu, prochainement, une formation des maître d’apprentissage dans quatre spécialités : tôlerie, carrosserie, soudage et électricité automobile au niveau du CFPA d’Oued Tlélat, a-t-il dit , ajoutant l’existence d’un autre projet de formation des maitres d’apprentissage pour encadrer les professionnels et les apprentis. 

Pour le directeur local de la formation professionnelle, avec l’installation d’autres constructeurs dans la région, à l’exemple du constructeur  Peugeot  devant implanter son usine à El Hamoul, au sud de la commune d’El Kerma (Es-Senia), la promotion de l’apprentissage et la formation diversifiée des compétences dans les métiers de l’automobile dans les CFPA de la wilaya, les conditions de création d’un tissu national automobile ne seront que favorables pour le développement d’une chaine de valeurs dans ce secteur.

Un signe prometteur pour le développement de ce secteur, avec pour impact la clef la création de milliers d’emplois directs et indirects : le constructeur PSA (Peugeot-Citroën) s’est engagé à créer un centre de formation professionnelle pour le développement de compétences des filières dans les métiers de l’automobile selon les meilleurs standards internationaux pour accompagner ce futur pôle industriel d’Oran.

Un engagement devant assurer une insertion professionnelle optimale des ressources humaines entre techniciens, ingénieurs et agents de maitrise.