Economie

Burkina Faso : Le FMI accorde un nouvel accord triennal de plus de 157 millions de dollars

Publié par DKNews le 18-03-2018, 18h12 | 38
|

Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé pour le Burkina Faso, un nouveau Programme économique et financier triennal (2018-2020) soutenu par la Facilité élargie de crédit (FEC) d'environ 157,6 millions de dollars (soit environ 90 milliards FCFA), a annoncé le ministère burkinabè de l'Economie.

Le nouveau programme vise à maintenir la stabilité macroéconomique tout en créant un espace budgétaire grâce à une mobilisation accrue des recettes intérieures et à une amélioration des dépenses publiques.

Il s'inscrit en droite ligne des engagements communautaires pris par le pays, notamment celui de ramener le déficit budgétaire à un niveau compatible, tout en préservant les dépenses critiques en services sociaux et en investissements publics prioritaires.

Les administrateurs du FMI ont salué le bilan des autorités du Burkina Faso et leur appropriation du programme mis en £uvre dans le cadre de l'accord FEC précédent (2014-2016), malgré les importants défis auxquels le pays est confronté en matière de développement, selon un communiqué du ministère de l'Economie.

"Ils se disent également confiants quant à l'aboutissement du nouveau programme au regard de la dynamique renforcée de croissance économique, l'amélioration de la collecte des recettes et les efforts continus des autorités burkinabè pour améliorer la sécurité et les conditions de vie des populations, a ajouté la même source.

En outre, les membres du Conseil ont salué l'engagement des autorités à respecter les critères de convergence de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) relatifs au solde budgétaire, à la mobilisation des recettes, à la masse salariale et à la dette et les exhorte à la prise de mesures visant à soutenir le développement du capital humain, à améliorer l'environnement des affaires et à renforcer la gouvernance, notamment en faisant progresser les efforts de lutte contre la corruption.

Cette décision du Conseil d'administration du FMI permettra un décaissement immédiat d'environ 26,3 millions de dollars (soit environ 14,3 milliards de FCFA).
Les montants restants seront échelonnés sur la durée du programme.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.