Société

Attentat du métro de Londres : L’auteur condamné à la perpétuité

Publié par DKNews le 24-03-2018, 16h32 | 34
|

L'auteur de l'attentat perpétré en septembre dernier à la station de métro de Parsons Green de Londres, Ahmed Hassan, un demandeur d'asile de 18 ans, a été condamné vendredi par la justice britannique à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d’une période de sûreté de 34 ans.

Le 16 mars, la cour criminelle de l'Old Bailey, à Londres, avait déclaré Ahmed Hassan, l’auteur de l’attentat qui a fait 30 blessés, coupable d’"un acte de colère et de haine destiné à tuer et détruire". Le jeune avait été arrêté au lendemain de l'attentat, à Douvres, au sud-est de l'Angleterre, à la frontière avec la France.

Il était descendu de la rame ou il a déposé l’engin qu’il a fabriqué lui même, une station avant celle ou il a programmé l’explosion, selon Scotland Yard. Pour rappel, la bombe avait partiellement explosé dans une rame de métro à la station Parsons Green.

Une experte interrogée au procès a estimé que si elle avait bien fonctionné, la bombe ayant explosé un vendredi matin à l’heure de pointe, aurait était certainement meurtrière. La bombe artisanale contenait des clous, des boulons, des couteaux, outre un explosif.

L’attentat avait été revendiqué par le groupe terroriste auto proclamé Etat Islamique (EI/Daech), et était le cinquième perpétré au Royaume-Uni en 2017. La procureure Sue Hemming avait déclaré après le verdict de la semaine dernière que l’accusé "avait fabriqué cette bombe artisanale dans le but de tuer sans discrimination le plus grand nombre de personnes possible" et que si elle n’a pas fonctionné comme prévu c’était juste "une question de chance".

Lors du procès, l’accusé avait plaidé non coupable ajoutant que son acte visait juste d’attirer l'attention et non de tuer, alors qu’il avait déclaré auparavant aux services de l'immigration qu’il avait été "recruté et entraîné à tuer" par Daech. Selon les rapports de la police, l’accusé est arrivé clandestinement au Royaume-Uni en octobre 2015 en franchissant le tunnel sous la Manche à bord d'un camion, sans pièce d'identité, et avait demandé l'asile en janvier 2016.

Il vivait depuis dans une famille d'accueil à Londres et étudiait le journalisme à l'université Brooklands.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.