Régions

TISSEMSILT - L'Algérienne des Eaux : Plus de 26 milliards de centimes de créances à recouvrer

Publié par ABED MEGHIT le 24-03-2018, 16h33 | 79
|

Le barrage de Koudiat Rosfa à Ben Chaib, réalise 46 000 m3/jour, alimente 15 communes (Tissemsilt, Ouled Bessem ,Ammari, Bordj Bounaâma, Sidi Slimane, Boucaid, Tamallahet, Lazharia, Lardjem, Sidi Abed, Béni Lahcene, Sidi Lantri, Maâcem, Larbaâ et Béni Chaib), le barrage de Deur Deur, réalise 9 000 m3/jour, alimente 4 communes dont Theniet El Had, Laâyoune, Khémisti et Youssoufia, les forages de Rechaiga, réalisent 4 100 m3/j et le barrage de Bouzegza, réalise 4 000 m3/jour, soit une production de 63 100 m3/jour. L'eau puisée dans l'environnement ou au niveau des barrages doit donc être analysée en continu avant de subir le traitement de potabilisation approprié.

Ce contrôle exécuté, l'eau subit plusieurs traitements avant d'être distribuée dans les circuits d'eau potable. Par ailleurs; pour anticiper toute contamination de l'eau, des prélèvements sont effectués quotidiennement puis analysés.

Dans le cas «d'anomalies», l'arrêt d'approvisionnement des populations est immédiatement ordonné nous précise-t-on. Il est à signaler qu'un Centre d'Appel Téléphonique Opérationnel (CATO); mis en service en mars 2015 et situé à la cité "El Merdja", permet de recevoir via le téléphone  046 56 95 24 ou 046 56 95 25, les appels des citoyens signalant des fuites d'eau ou toute autre doléance.

En cette occasion, le nouveau directeur de l'ADE deTissemsilt lance un appel aux citoyens pour combattre le gaspillage de l'eau qui nous revient assez chère, notamment celle provenant des trois barrages (Koudiet Rosfa, Deur Deur et Bouzegza), ainsi que des forages de Rechaiga qui revient à 79 DA le m3, alors qu'il est facturé pour le citoyen à 6 DA . 

Il faut reconnaître que de nos jours, plusieurs personnes, négligent l'importance de l'eau puisqu'elle est relativement abondante. Toutefois, il faut savoir que les ressources en eau potable sont beaucoup plus restreintes que ce que l'on peut imaginer en observant un planisphère et que l'eau coûte extrêmement chère. 

Alors que ses créances auprès de ses abonnés ont dépassé le seuil des 26 milliards de centimes, l'Algérienne des eaux (ADE), pour assurer un meilleur approvisionnement en eau potable butent contre une difficulté de taille: il s'agit des créances détenues sur les abonnés qui s'élèvent à plus de 26  milliards de centimes sont à la charge des différentes industries implantées dans la zone ainsi que les abonnés ordinaires  ( 9 milliards de centimes) et les services communaux (10 milliards de centimes) et ce qui concerne la commune de Bougara relevant de la wilaya de Tiaret ( plus de 2 milliards de centimes) .

Des mesures coercitives ont été entreprises à l'encontre des abonnés mauvais payeurs et ceux qui n'ont pas accepté un paiement avec échéancier de leurs dettes. Cette situation, selon les responsables de l'ADE, se répercutent négativement sur la santé financière de l'ADE, qui a beaucoup de charges et frais pour l'entretien, la maintenance des équipements, leur réfection, leur renouvellement, les taches administratives et techniques etc ...

Des procédures de recouvrement sont toujours entreprises à l'encontre des retardataires, notamment par l'invitation et sa mise en demeure de régler les factures de consommation, et s'ils ne daignent pas répondre, la coupure en eau sera prise à leur encontre, ainsi qu'une action judiciaire sera intentée à leur encontre par le service du contentieux en cas où ils ne régularisent pas leur situation envers l'ADE d'une manière définitive.

Ils nous ont précisé que toute doléance d'un particulier ou d'une administration sera toujours prise en considération notamment dans la revue et le contrôle de nouveaux compteurs d'eau installés dans leurs domiciles ou leurs structures administratives, réparation des conduites d'alimentation  en eau potable etc., et que leurs équipes administratives, financières et techniques sont à leur disposition pour faciliter la tache des abonnés de l'ADE qui est toujours à leur disposition.

Et face à cette situation cruciale, cette institution a déjà transmis à tous ses abonnés retardataires, une mise en demeure leur sommant de s'acquitter de leurs factures de consommation avant l'opération de coupures. Ajoutant que la direction est prête à trouver des solutions telles que l'élaboration d'un calendrier d'échéancier pour permettre à ses abonnés de payer leurs dus.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.