Actualité

Le DG de la DGSN, le Général-major Abdelghani Hamel : Nécessaire promotion de la formation scientifique au profit des éléments de la police pour suivre le processus de la modernité

Publié par Dk News le 15-04-2018, 19h06 | 123
|

Le Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le Général-major Abdelghani Hamel a appelé, dimanche à Alger, à la nécessité de promouvoir et de consolider la formation scientifique, au profit des éléments de la police, en leur dispensant des connaissances scientifiques, pour suivre le processus de la modernité, lors de l'accomplissement de leurs missions. 

Dans une allocution lue en son nom par le Directeur des renseignements généraux, le contrôleur de police, Djilali Boudalia, à l'occasion de la célébration de «Youm el-Ilm» (Journée du Savoir) coïncidant avec le 16 avril de chaque année, le général-major Hamel a affirmé que «l'institution sécuritaire a défini la formation des éléments de police et leur acquisition des connaissances scientifiques comme l'une de ses principales priorités, à travers la mise à jour des programmes pour suivre le processus de la modernité, la formation d'élites, la consécration des nouvelles notions des sciences policières, le renforcement des liens avec la société et le développement accéléré des services opérationnels pour devenir des domaines de savoir». 

Le Directeur général de la Sûreté nationale a appelé à faire en sorte que le savoir contribue au renforcement de la recherche, pour que l'individu devient un élément utile à lui-même et à la société, en devenant une source d'orientation et de consultation judicieuse. 

M. Hamel a salué, à cette occasion, le rôle des «savants, étant à l'avant-garde des sociétés, en hommage et en reconnaissance de leurs contributions au service de l'Humanité», insistant sur «le rôle de l'uléma cheikh Abdelhamid Ben Badis, décédé le 16 avril 1940, dans l'information de la société durant l'ère coloniale, pour la préservation de l'identité nationale, la lutte contre l'ignorance et l'analphabétisme, la garantie d'une véritable éducation et l'ancrage des valeurs de l'amour de la patrie chez les enfants de l'Algérie, pour faire face à la colonisation qui voulait «effacer notre identité et notre existence géographique». Il a appelé à faire de la Journée du Savoir «une occasion pour réfléchir au rôle du savoir dans l'édification des nations et comprendre que la force du peuple repose sur le savoir et que la domination ne passe pas par la force physique mais par l'excellence, la science et la créativité». 

«La prospérité et le développement des sociétés se nourrissent de la science et du savoir, pour que les sociétés ne croupissent pas sous la dominance étrangère des nations développées, qui obligent les autres à les suivre.

Le général-major a souligné l'importance de «consolider le savoir et renforcer le besoin de s'abreuver de ses sources, d'autant que le président de la République avait réaffirmé, à maintes occasions, que le secteur de la Sûreté nationale «vénère depuis toujours les savants et les considèrent en tant que partenaires actifs dans tous les ateliers scientifiques, pour permettre à l'institution sécuritaire de réaliser davantage de progrès au service de la sécurité du citoyen et de la patrie et d'être en mesure de faire face à tous les défis».

A cet effet, le professeur et chercheur universitaire Mohamed Taibi a animé une conférence intitulée «Le rôle du savoir dans la promotion de la conscience et la consécration de la culture sécuritaire», dans laquelle il a réaffirmé la nécessité de « s'inspirer du savoir dans les différents domaines, en vue d'être en mesure d'unir la société, de préserver son lien identitaire et de sauvegarder la stabilité et la sécurité».

Le professeur Taibi a appelé à l'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication, étant un véritable moyen pour renforcer la prise de conscience et la sensibilisation et mettre à profit toutes les connaissances et informations disponibles. A ce propos, le conférencier a mis l'accent sur la nécessité d'améliorer la situation socio-économique du pays, de consacrer l'esprit de citoyenneté et d'appuyer la formation au profit des éléments de la sûreté.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.