Hi-Tech

Conférence internationale du processus de Bologne: Tahar Hadjar à Paris

Publié par DKNews le 25-05-2018, 15h13 | 11
|

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, prend part mercredi à la conférence internationale du processus de Bologne qui regroupe, durant deux jours à Paris, les ministres de l’Enseignement supérieur des 48 Etats européens.

Outre les ministres, des décideurs politiques, des organisations internationales et des experts prendront également part à cette conférence dont la thématique est consacrée au rôle de l'enseignement supérieur dans une société en évolution.

Cette conférence "intervient dans un contexte particulier où les universités dans le monde entier font face aux implications de l'internationalisation et la mondialisation de l'enseignement supérieur, aux changements sociétaux, aux nouvelles formes de connaissances et aux problèmes majeurs de la massification de l'enseignement supérieur", avait indiqué le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

A l’ouverture des travaux, jeudi, la ministre française de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a souligné dans son intervention que le Processus de Bologne a donné ses fruits en créant "de façon unique un espace unique, qui inspire les autres régions du monde" indiquant que l’espace européen de l’enseignement supérieur est un terrain de rencontre «privilégié» entre l’Europe et les autres continents.

Lire aussi: Hadjar prend part à la conférence internationale sur le forum politique de Bologne en France

Pour sa part, le Premier ministre Edouard Philippe a appelé à redynamiser le processus et à renforcer la communauté universitaire, en luttant par ailleurs contre l’ignorance et la barbarie.

"Nous devons gagner la bataille de l’intelligence. Cette bataille devient urgente dans un monde de tensions internationales et de repli populiste", a-t-il dit, souhaitant que l’enseignement supérieur "soit plus adapté" aux défis du monde.

Au cours des travaux, le ministre algérien devra intervenir vendredi dans une table-ronde consacrée au thème "Elargir l'accès et assurer le succès pour tous de l'enseignement supérieur" pour présenter l'expérience algérienne et ses nombreuses réalisations.

Le processus de Bologne, qui a débuté officiellement en 1999 avec la signature de la Déclaration de Bologne, a comme objectifs d’accroître la mobilité des étudiants, des enseignants et des chercheurs, de rendre les diplômes lisibles et équivalents et de structurer les formations supérieures en trois cycles.

Il est mis en œuvre à plusieurs niveaux : international, national et institutionnel et se réunit tous les deux ans au niveau ministériel.

Il faut également préciser qu'il est un processus intergouvernemental et non un processus de l’UE, même si l’UE y participe comme le Conseil de l'Europe. Mais il fait aussi place aux parties prenantes que sont les universités, les étudiants, les enseignants chercheurs, les employeurs, les agences de garantie de la qualité, à travers les instances qui les représentent au niveau européen.

Il est attendu, selon des sources proche de la conférence, que la déclaration finale devrait souligner la nécessité d’améliorer la mise en œuvre des valeurs fondamentales portées par l’enseignement supérieur, tels que la démocratie, les principes de paix et de liberté.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.