Santé

Etats-Unis - Canada : Soigner un cancer du côlon coûte deux fois plus aux Etats-Unis qu'au Canada

Publié par DKNews le 02-06-2018, 16h31 | 28
|

Se faire soigner d'un cancer colorectal peut coûter deux fois plus cher aux Etats-Unis qu'au Canada, sans amélioration apparente des chances de survie, selon une étude comparative publiée vendredi lors d'une grande conférence sur le cancer à Chicago.

L'étude a comparé des patients atteints d'un cancer colorectal avancé dans deux régions aux populations similaires mais seulement séparées par une frontière: l'ouest de l'Etat de Washington, dans le nord-ouest des Etats-Unis, et la Colombie britannique, au Canada.

Le coût du traitement des patients canadiens atteignait en moyenne 6.195 dollars américains par mois, contre 12.345 dollars du côté américain. Ce coût ne correspond généralement pas à ce que les patients ont dû débourser, les assurances prenant les traitements en charge.

Les deux groupes de patients ont été soignés par chimiothérapie, mais les patients américains ont été plus nombreux à opter pour le traitement le plus fort.

Les Américains et les Canadiens soignés ont vécu approximativement aussi longtemps: 21,4 mois pour les premiers, à partir du diagnostic, et 22,1 mois pour les Canadiens.

L'étude est intéressante car le Canada a un système de santé unique, financé par l'Etat, tandis que le système américain est principalement privé, avec des assurances souscrites individuellement par les personnes ou financées par les employeurs.

Les Américains dépensent beaucoup plus pour leur santé que les habitants des autres pays développés.

«A notre connaissance, c'est la première étude à comparer directement le coût et type des traitements, et les résultats en termes de santé, dans deux populations comparables qui évoluent dans des systèmes de santé différents», dit l'auteur principal de l'étude, Todd Yezefski, du centre de recherche contre le cancer Fred Hutchinson de Seattle. L'étude n'est pas parfaite et doit être complétée, notamment car le groupe de patients canadiens (1.622 personnes) étudiés était plus âgé et plus nombreux que le groupe américain (575 patients), en raison d'un manque d'accès aux données.

Mais, comme le souligne le directeur médical de la Société américaine d'oncologie clinique (ASCO), Richard Schilsky, elle «donne un contexte important au débat actuel sur l'inflation des coûts des traitements».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.