Société

Oran: premier jour de jeûne d'un enfant...un événement familial émouvant

Publié par Dknews le 11-06-2018, 15h13 | 5
|

Le premier jour de jeûne d'un enfant est, à Oran comme ailleurs, un événement familial exceptionnel et une expérience émouvante, surtout pour celui qui la vit de par son enthousiasme qui le pousse à affronter une longue journée de faim et de soif, et sa fierté à accomplir l'un des cinq piliers de l'Islam.

Une ambiance exceptionnelle règne au sein des familles dont les enfants jeûnent pour la première fois. Elles célèbrent généralement cet événement en préparant pour le repas de l'Iftar des plats appréciés par ces jeûneurs en herbes que l'on partage avec les proches, surtout les grands parents. 

Elles tiennent à marquer l'évènement d'une manière particulière. "J'ai promis à ma fille de sept ans, Shahrazade, de lui acheter le gâteau au chocolat qu'elle adore", dit sa mère Kheira, ajoutant qu'elle ressent de la joie et de la fierté en voyant sa fille vivre avec succès et sans encombre cette expérience particulière pour elle.

 

Veiller d'abord au bien être des enfants

 

"Bien avant le début de Ramadhan, j'ai réussi à persuader ma fille de six ans à observer son premier jour de jeûne. Elle était néanmoins tellement enthousiaste qu'elle n'a pas attendu le 27 jour du Ramadhan pour le faire. 

Elle a jeûné en plein période d'études comme pour me faire comprendre qu'elle avait grandi", raconte avec fierté la mère de Sarah.

Louay, un bambin de 7 ans, est à son deuxième jour de carême durant ce mois de Ramadhan. Il a subi cette épreuve "sans souffrir d'une quelconque faim ou soif, vu le temps clément qui a marqué ce mois".

 "J'ai pris beaucoup de lait et des dattes au moment du S'hour, ce qui m'a permis de jeûner sans problème", explique cet élève en 2ème année primaire.

Sa mère explique que "Louay a voulu suivre l'exemple de son frère Mohamed qui a fait sa première expérience de jeûne à l'âge de six ans mais il y a de cela plus d'une dizaine d'années. Il était pressé de relever ce défi pour recevoir les mêmes compliments de la famille pour son courage".

Elle a ajouté : "Nous avons expliqué à notre fils que le jeûne observé par son frère ainé a eu lieu dans des conditions différentes. Le Ramadhan avait coïncidé avec une période au climat plus indulgent et les journées étaient moins longues par rapport à cette saison. Cependant, il a insisté à jeuner deux jours au moins en prenant l'exemple de son frère".

Messaoud, père de Riyad, élève en première année primaire, indique avoir adopté une tactique particulière pour encourager son fils à jeûner. "Je l'encourage à jeûner des demi-journées pour qu'il s'habitue à cette action avant qu'il ne l'observe toute la journée, le 27ème jour du mois sacré", explique-t-il.

Pour sa part, Nawal, médecin généraliste, indique avoir reçu dans son cabinet plusieurs parents venus chercher des recommandations et des conseils sur le jeûne de leurs enfants.

Cette praticienne a mis l'accent sur la nécessité de ne pas obliger les jeunes enfants à jeûner à un âge précoce au dessous de l'âge légal défini par les imams et savants religieux. "Il est préférable de leur inculquer ce précepte de l'Islam graduellement, en tenant compte de leurs capacités et aptitudes sanitaires et physiques", relève-t-elle.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.