Société

Animation et solidarité ramadhanesque : La solidarité du mouvement associatif

Publié par Par Amar CHEKAR le 11-06-2018, 18h00 | 56
|

« Nos quartiers et villages souffrent beaucoup du chômage et de la pauvreté. C’est à partir de ce vide que le phénomène de la toxicomanie touche la jeunesse. Si on ne fait rien, le phénomène de la violence et de la délinquance juvéniles s’aggrave au grand  jour devant les habitants», ont déploré des responsables du mouvement associatif qui dépensent de leur poche afin d'être utiles.

L’Association nationale pour la promotion de la société civile et de la citoyenneté (ANPSCC), rate l’occasion de représenter l’Algérie du 21 au 30 mai 2018 aux Nations unies. A cause de l’inertie et du manque de la prise en charge du transport, l’unique association au niveau national qui a bénéficié de ce privilège, passe à côté d’un évenement internationale qui n’est pas à la portée de tous. 

Afin de contribuer un tant soit peu en termes de formation et sensibilisation sur l’importance des valeurs et  développement de la culture civique, les délégués del’association ANPSCC qui active d’arrache-pied à longueur d’année, n’ont pas pu se rendre au siège des Nations unies à New York (Etats Unis), alors que la prise en charge leur est assurée dès leur arrivée. 
Travaillant en étroite collaboration avec l’association Faizi Noudjoum à Bordj El Kifan (Alger) qui a concocté un important programme de solidarité à commencer par la distribution de plus de 150 couffins de Ramadhan, des enveloppes financières de 25500.00DA destinés aux familles nécessiteuses, également  la circoncision de dizaines d’enfants le 27e  jour du Ramadhan, le mouvement associatif de la commune de Bordj El Kifan, qui se limite à la seule association Faizi Noudjoum, se retrouve toute seule après la dissolutions de 4 autres associations à cause de manque de moyens. Les acteurs bénévoles de cette localité qui enregistre quelque 72000 habitants, continuent de mener le parcours des combattants, afin d’assurer un minimum d’animation et d’aides aux familles nécessiteuses, notamment les quartiers Rahla, Ali Amrane, Dergana et plus.  
La nature a horreur du vide
S’exprimant sous des pseudonymes, rien que pour éviter le débordement, BRF, souligne : « Nos quartiers souffrent beaucoup de chômage et de pauvreté. C’est à partir de ce vide que le phénomène de la toxicomanie  touche la jeunesse. Si on ne fait rien, le phénomène de la violence et de la délinquance juvéniles peut s’aggraver au grand dam des habitants», a-t-on déploré. Ouvert depuis quelques mois aux familles, le jardin familial avec  manège pour enfants  situé à la cité Faizi a plus au moins allégé la pression toute en permettant aux nombreuses familles de respirer l’oxygène d’une forêt pure longtemps négligée.   
Enregistrant un flux très  important des citoyens qui se dirigent vers le service biométrique de l’APC Bordj El Kifan, des scènes d’altercations entre agent de l’administration dépassé par la pression, sont enregistré presque quotidiennement. « Il y a des moments où l’on fait face à des comportements et violence inadmissible. On est vraiment dans une galère administrative. Nous sommes constamment sur le qui-vive à cause de certains comportements des citoyens qui dépassent nos moyens et effectifs ». 
Faisant face aux fréquentes coupures des réseaux en plus du manque d’effectifs qui se répercute négativement sur la qualité des services, engendre des pressions  administratives stressantes de part et d’autres. Placée au centre de toutes gestions de qualité, l’organisation est la bonne  gestion des ressources humaines et administratives, constitue la base d’une meilleure prestation du service public.
L'association jeunesse El-Khir se distingue 
Crée en 2014, l'association jeunesse El Khir, comme son nom l'indique assure une moyenne de 300 repas jours durant ce mois sacré de Ramadhan 2018.  Mahmoud, jeune de 29 ans, diplômé en informatique souligne : " Nous avons une moyenne de 60 adhérents. Les bénévoles se comptent par centaines qui répondent à la demande des nécessiteux. Nous sentons une joie extraordinaire en contribuant au développement de la solidarité, qui fait partie de la culture algérienne", a affirmé Mahmoud. 
Faisant du porte-à-porte au niveau des superettes et autres grandes surfaces, la jeunesse El Khir s'est organisée par quartiers en faisant la rotation par équipes, afin d'assurer la préparation et le service des repas chauds de manière quotidienne au niveau du restaurant des finances situé à la Grande poste d'Alger. Ce qui est remarquable dans ce groupe, c'est surtout la propreté et la dynamique qui entoure cette association qui  a offert aussi des dizaines de couffins aux famille nécessiteuses. Venant de plusieurs communes de la capitale, dont Kouba, Badjarah, Baraki, Hussein Dey, Alger centre, Bab El Oued et plus, des dizaines d'enfants qui seront aussi circoncis dans les prochains jours avec en plus des jouets pour enfants à offrir à l'occasion de la fête de l'Aïd.  
Association Soummam El yatim, célèbre la journée de l'enfance 
Activant dans la wilaya de Béjaia, l'association Soummam El yatim (Soummam des orphelins), a organisé un diner f'tour a plus de 500 enfants à Beni Maouche, la journée du 1er juin 2018.  Venant de plusieurs communes de la wilaya, à commencer par El Kseur, Béjaia, Oued Amizour, Sidi Aich, Akbou, Seddouk et plus.
Célébrant cet événement annuel dans des conditions modestes qu'elles soient, afin de rendre le sourire et la joie de vivre leurs enfances à des centaines d'orphelins, filles et garçons,  les organisateurs de cette action humanitaire, ont changé les habitudes, un tant soit peu, ne serait-ce le moment de partager le F'tour dans le nouveau lycée de Beni Maouche.
" Nous organisons chaque année des sorties en faveurs des enfants orphelins que nous accompagnons à longueur d'année. Cette année 2018, nous avons choisi la commune de Beni Maouche, zone rurale afin de s'approcher des enfants et leurs donner des moments de joies", a affirmé le président de cette association humanitaire qui mérite un accompagnement aussi bien au niveau des autorités locale et national.  Seddik Loudjali, président de l'association au niveau de la wilaya et Lounis Chaouch, président de la section locale de Beni Maouche, n'ont pas manqué de rappeler l'importance de se mettre à l'évidence, afin d'aider les enfants orphelins à longueur d'année. " Ce sont les adultes qui sont responsables de la vie et l'avenir des orphelins", ont-ils avancés.  
A la recherche d'âme charitables qui répond aux besoins de ces innocents, l'association Soummam El Yatim, collecte des dons matériels et financiers, tout en adoptant des méthodes de gestions transparentes, afin de développer la relation de confiance permanente entre les différents acteurs de la solidarité. 
Des dizaines d'enfants y sont inscrits pour le programme de circoncision qui aura lieu, le 27e jour du Ramadhan. A bon entendeur. Rien ne remplace la joie de servir les enfants. Facebook Soummam El yatim a saisi l'occasion d'une chaîne de télévision privée qui a fait la publicité à l'association, mais le compte a été détourné de sa vocation humanitaire, en mettant le compte de virement de la chaîne privée au lieu du compte de l'association Soummam El Yatim, selon les responsables de cette association. Sans commentaire.
A. C.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.