Economie

Produits agricoles exportés refoulés: les causes ne sont pas d'ordre phytosanitaire

Publié par Dk News le 11-06-2018, 18h36 | 51
|

Les causes de refoulement des produits agricoles depuis le Canada et la Russie ne sont pas d'ordre phytosanitaire, a indiqué lundi le ministère de l'Agriculture, de développement rural et de la pêche dans un communiqué. 

"Les cas cités récemment dans la presse concernant des marchandises de dattes et de pommes de terres qui ont été refoulées depuis le Canada et la Russie,pour causes qui ne sont pas d'ordre phytosanitaire", a précisé la même source. 

Le  ministère a également affirmé qu'il était chargé d'encadrer les opérations d'exportation des produits agricoles en "veillant à ce qu'ils répondent aux normes phytosanitaires exigées par le pays d'importation".        

"Dans ce cadre, nos services phytosanitaires ont simplifié les procédures de contrôle en réalisant des prélèvements des échantillons sur sites au niveau des plates formes d'exportation des wilayas exportatrices afin que la marchandise soit admise directement au niveau de point de sortie (port ou aéroport) où le certificat phytosanitaire d'exportation est établi", note le communiqué.   

Dans le cas où les produits sont jugées "non conformes" à l'arrivée, "une notification parvient systématiquement à nos services" dans laquelle le pays importateur évoque un non respect  des normes en vigueur, ajoute la même source. 

A ce propos, le ministère a souligné que durant l'année en cours , "les seuls notifications parvenus à nos services ont concerné deux opérations d'exportation de pattes et de boisson gazeuse expédiées vers le Canada qui a décidé leur refoulement pour cause de non traitement des palettes en bois conformément à la norme internationale 15 relative au traitement de bois d'emballage et non pour des raisons phytosanitaires". 

Par ailleurs, le ministère signale que "tous les produits importés (végétaux et pesticides) font l'objet d'analyses systématiques par les services phytosanitaires aux points d'entrée et à ce titre une quantité de 16 tonnes de pesticides a été refoulée à ce jour en 2018 pour non conformité contre 46 tonnes en 2017". 

Quant au bilan des exportations arrêté au 31 mai 2018, le ministère a fait savoir que pas moins de 15 produits ont été exportés pour un volume de prés de 45.000 tonnes contre 34.000 tonnes exportées en 2017.

Les dattes demeurent toujours le produit le plus exporté avec un pourcentage de plus de 83%, note le ministère. 

Pour rappel, des informations ont été relayées récemment au sujet du refoulement de la marchandise algérienne exportée vers la Russie et le Canada, en l'occurrence pommes de terre, tomates et dattes.

Le ministre du Commerce, Said Djellab, a indiqué dimanche  avoir instruit ses services de collecter toutes les informations nécessaires sur l'affaire du "refoulement de la marchandise algérienne récemment exportée",  de collecter les informations nécessaires concernant l'exportateur et de définir les causes du refoulement de la marchandise.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.