Société

L'Espagne d'accord pour accueillir le navire avec 629 migrants en Méditerranée

Publié par Dk News le 12-06-2018, 16h58 | 1
|

L'Espagne a accepté d'accueillir le navire transportant les 629 migrants secourus au large de la Libye, dont le sort était l'enjeu d'un bras de fer entre Malte et l'Italie, a annoncé lundi le gouvernement de Pedro Sanchez.
"Le président du gouvernement Pedro Sanchez a donné des instructions pour que l'Espagne honore les engagements internationaux en matière de crise humanitaire et a annoncé qu'elle accueillerait dans un port espagnol le navire Aquarius dans lequel se trouvent plus de 600 personnes abandonnées à leur sort en Méditerranée", indique un communiqué de la présidence du gouvernement.
"Il est de notre obligation d'aider à éviter une catastrophe humanitaire et d'offrir un +port sûr+ à ces personnes", ajoute le communiqué, en précisant que le port de Valence (est) avait été choisi comme destination de l'Aquarius. Navire affrété par l'ONG française SOS Méditerranée et se trouvant en stand by au large de Malte, l'Aquarius était, avant l'annonce de M. Sanchez, au centre d'un bras de fer entre la petite île méditerranéenne et l'Italie qui ont décidé tous deux de fermer leurs ports malgré les appels internationaux à accueillir ces migrants.
La Commission européenne a notamment appelé à un "règlement rapide" de ce bras de fer en Méditerranée, tout comme un porte-parole du gouvernement allemand, qui en a appelé au devoir "humanitaire" et au sens de la responsabilité de toutes les parties. Le Haut-commissariat des Nations unies aux réfugiés (UNHCR) s'était lui montré plus direct en enjoignant Malte et l'Italie à autoriser "immédiatement" le débarquement de ces 629 migrants, dont sept femmes enceintes, 11 enfants en bas âge et 123 mineurs isolés.  

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.