Monde

Sahara occidental: appel à une forte mobilisation pour un référendum d’autodétermination

Publié par DKNews le 23-06-2018, 16h08 | 15
|

Le Réseau international des parlementaires pour l’autodétermination du Sahara occidental a appelé vendredi à Paris à une forte mobilisation des parlementaires et gouvernements pour qu’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental soit mis en place.

"Nous appelons chacun de nos pays, et tous ensemble à travers les divers intergroupes, groupes d’amitié, associations de solidarité et à travers ce réseau à contribuer à mobiliser nos collègues parlementaires et nos gouvernements pour qu’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental soit mis en place", a affirmé une déclaration finale rendue publique à l’issue de la première réunion du réseau tenue au siège de l’Assemblée nationale française.

Le réseau international des parlementaires pour l’autodétermination du Sahara occidental, rappelle-t-on, est une plateforme qui a pour but d’être un espace d’échange, en lien avec les divers intergroupes, les associations de soutien à l’autodétermination du peuple sahraoui, et avec les représentations diplomatiques de la République arabe sahraouie démocratique (RASD).

Son objectif est de réunir des parlementaires du monde entier pour échanger sur les actualités du Sahara occidental dans chacun de leur pays, et d’échanger sur les pratiques des parlementaires sur ce sujet.

Les membres du réseau ont déclaré rester "vigilants" pour que d’ici à la tenue du référendum "aucun pillage des ressources naturelles et des terres se tenant à l’intérieur des frontières du Sahara occidental ne puisse se faire par le Maroc, puissance occupante", rappelant son statut non autonome  et le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Lire aussi: Une délégation parlementaire à Paris pour une réunion sur le Sahara Occidental le 22 juin 

Soulignant leur solidarité à l’égard des prisonniers politiques sahraouis, ils envisagent de réunir, dans le cadre des activités du réseau, les informations, d’intensifier le travail parlementaire en lien avec "ce grave sujet", et de coordonner certaines actions parlementaires à l’échelle internationale, comme la commission des pétitionnaires à l’Onu lors de la session plénière de la Quatrième commission de l’Onu, dite de "politiques spéciales et de décolonisation".

A cet effet, ils appellent tout parlementaire épousant le but de ce réseau à les rejoindre, réaffirmant que la lutte pour le respect du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui "ne doit plus attendre".

La présidence du Réseau international des parlementaires pour l’autodétermination du Sahara occidental, , qui est tournante et se réunira une fois pas an, a été confiée au député français Jean-Paul Lecoq.

Le réseau, imaginé en marge de la Conférence européenne de coordination du soutien au peuple sahraoui (EUCOCO) qui s’est tenue les 20, 21 et 22 octobre 2017 à Vitry-sur-Seine, sera administré par un bureau de coordination restreint mis en place par les membres fondateurs.

 Le parlement sahraoui sera associé aux décisions et au fonctionnement du bureau restreint.

Les travaux de cette première rencontre se sont déroulés en présence du président du parlement sahraoui, Khatri Eddouh, du représentant du Front Polisario à l’Union européenne, Mohamed Sidati, du représentant du Front Polisario en France, Oubi Bouchraya, du député Jean-Paul Lecoq, la  sénatrice Laurence Cohen et le président de l’EUCOCO, Pierre Galand.

Plusieurs parlementaires et présidents de groupes interparlementaires d’Europe, d’Afrique et d’Amérique du Sud, dont une forte délégation parlementaire algérienne conduite par le président de la commission des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Emigration, Abdelhamid Si  Afif, ont pris part à cette réunion.

Notons également que plusieurs associations de solidarité avec le peuple sahraoui, dont l’Association des amis de la République arabe sahraouie démocratique (AARSD), et l’ancien Représentant spécial du SG de l’Onu au Sahara occidental, Francesco Bastagli, ont activement participé aux travaux.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.