Hi-Tech

Hadjar salue la décision des médecins résidents de geler la grève

Publié par DKNews le 26-06-2018, 16h02 | 26
|

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Tahar Hadjar a salué, lundi à Alger, la décision des médecins résidents de reprendre leur travail après 8 mois de grève, affirmant que "les portes du dialogue avec eux sur les questions pédagogiques demeurent ouvertes".

En marge du vote du projet de loi organique relatif à l'Académie algérienne de langue amazighe, le ministre a salué la décision du Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) de geler leur mouvement de protestation et de reprendre leurs activités à partir de dimanche.

"Les portes du dialogues demeurent ouvertes pour se concerter sur les questions pédagogiques qui relèvent des prérogatives du ministère", a-t-il soutenu.

Lire aussi: Médecins résidents: reprise du service hospitalier après 8 mois de grève

Après avoir souligné que la reprise du travail "ne s'oppose pas à leurs revendications", M. Hadjar a réaffirmé que "le dialogue n'a pas été interrompu avec les représentants des médecins", tout en rappelant, à cette occasion, que le ministère a tenu plus de 17 rencontres avec eux pour examiner les revendications soulevées.

Il a fait savoir à ce propos que les portes des ministères et l'Enseignement supérieur et de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, demeureront ouvertes mais "dans le cadre du respect des lois".

Le Bureau de la CAMRA avait décidé vendredi dernier de geler le mouvement de contestation et de reprendre le travail, à compter de dimanche 24 juin, en réponse à la volonté de l'Assemblée générale qui a voté en faveur du retour au travail, seule condition du ministère de la Santé en contrepartie du dialogue.

Lire aussi: Les médecins résidents décident de geler leur grève à compter de dimanche

Les revendications des médecins résidents, en grève depuis le 14 novembre, portent essentiellement sur l’annulation du caractère obligatoire du service civil, la dispense du service national, la garantie d'une meilleure formation pédagogique et la révision des statuts.

Concernant les épreuves finales de spécialité, le ministre de l'Enseignement supérieur a indiqué que les médecins résidents qui "renonceront volontairement à la session de rattrapage prévue entre le 1 et 19 juillet, sont considérés comme exclus.

Le ministère avait programmé une session de rattrapage pour passer l'examen de fin de spécialité en faveur des médecins résidents ayant boycotté la session normale qui coïncidait avec le mouvement de protestation.

Le ministère a fixé la période allant entre le 17 et 24 juin en cours pour s'inscrire aux examens et informé les étudiants ayant raté la session normale de la possibilité de s'inscrire à celle du rattrapage.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.