Régions

Oran: 3 condamnations à 20 ans de réclusion pour le meurtre d’un ressortissant camerounais

Publié par DKNEWS le 02-07-2018, 16h24 | 33
|

Le tribunal criminel de première instance d’Oran a prononcé dimanche trois peines de 20 ans de prison ferme et une autre à deux ans contre quatre prévenus, tous membres de la même famille accusés du meurtre d’un ressortissant camerounais.

Auparavant, dans son réquisitoire, le représentant du ministère public a requis la peine capitale contre un accusé, 5 ans de prison ferme contre un autre prévenu et l’application de la loi contre trois autres accusés.

L’affaire remonte au mois de novembre 2016. Selon l’arrêt de renvoi, D.H, 45 ans, s’est rendu à la brigade de la gendarmerie de Tafraoui pour annoncer avoir assisté à la séquestration et au meurtre d’un subsaharien, A.M.A, âgé de 32 ans, commis quatre mois auparavant par son oncle et ses deux cousins dans leur ferme, sise dans la localité de Tafraoui.

Le témoin avait également avoué avoir participé à ce crime, après avoir aidé son cousin à se débarrasser du corps, en le jetant au bord de la route. Le cadavre en état de décomposition avancée a été découvert au bord de la route entre Tafraoui et Oued Tlélat.

Interpellés, le père et ses deux fils, âgés respectivement de 66 ans, 29 ans et 36 ans, ont nié les faits, indiquant que c’était un coup monté par D.H en raison d’un litige familial sur un terrain et le vol d’une pompe à eau.

Dans leurs plaidoiries, les avocats de la défense ont demandé l’acquittement de leurs clients, mettant en avant l’absence de preuves, affirmant que même l’autopsie pratiquée sur le corps du défunt n’a pas pu prouver le meurtre.

Après délibérations, le tribunal criminel a déclaré tous les accusés coupables, condamnant les quatre membres de la famille à 20 ans de réclusion criminelle.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.