Actualité

Examens de fin de cycle primaire: les résultats ont enregistré "un développement positif"

Publié par DKNEWS le 06-07-2018, 17h00 | 34
|

Le ministère de l'Education nationale a affirmé, mercredi, que les résultats des examens de fin de cycle primaire avaient enregistré "un développement positif" depuis 2005, faisant état d'une "légère différence" dans les taux de réussite d'une année à une autre, avec un taux ayant enregistré 87,25% et une hausse du taux de passage à la première année moyenne de l'ordre de 96,40%.

L'inspecteur général de la pédagogie, Nedjadi Messeguem et la directrice de l'évaluation et de la prospective au ministère de l'Education nationale, Samia Mezaib ont indiqué lors d'une conférence de presse animée conjointement que "685.787 candidats ont réussi aux examens de fin de cycle primaire, soit un taux de 87,25% lors de la session 2018, tandis que le taux de passage à la première année moyenne a atteint 96,40%".

Détaillant les résultats par sexe, les deux responsables ont fait savoir que le taux de réussite aux examens de fin de cycle primaire s'est élevé à 51,1% pour les garçons et 48,9% pour les filles.

Estimant que le taux de réussite pour ces épreuves avait enregistré "un développement positif" avec un taux de réussite de 59,43% en 2005, 89,38% en 2017 et 87,25% en 2018, Mme Mezaib a relevé que le taux de réussite dans ces épreuves n'est pas passé en dessous de 80% ces dernières années.

Lire aussi: Examen de fin de cycle primaire: 96,40% le taux de passage

Pour sa part, M. Meskem a indiqué que le taux de réussite pour cette année a été marqué par "une égalité entre les deux sexes, un objectif recherché par le ministère de l'Education nationale", a-t-il assuré, soulignant que la baisse du taux de réussite d'une année à une autre, à l'image des années 2017 et 2018 "n'a pas de signification, d'autant que la différence n'a pas atteint 10%".

S'agissant des épreuves, Mme. Mezaib a fait état d'une "amélioration" des résultats obtenus dans les matières de langue arabe et de mathématiques, contre des résultats moyens dans la langue française, avec un taux de 68,92% des candidats ayant obtenus la moyenne dans cette matière, 88,10% pour la langue arabe et 78,93% pour les mathématiques.

M. Meskem a affirmé, à ce propos, que le barème de correction pour cette matière a été adaptée en raison d'une question dans le sujet qui exigeait le recours à "une règle qui n'a pas été enseignée, tandis que les questions des deux autres épreuves figuraient dans le programme".

En ce qui concerne les résultats des épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM), le nombre d'élèves ayant réussi, ajoute Mme Mezaib, a atteint 329.883 candidats, soit 56,88%, alors que le taux d'accès en première année secondaire s’est élevé à 67,8%.

Le taux de réussite aux épreuves du BEM chez les garçons a atteint 40,79% et 59,21% chez les filles.

Lire aussi: Plus de 797.000 élèves passent l'examen de fin de cycle primaire

Selon les matières, M. Nedjadi a affirmé qu’il y avait "une amélioration" des taux de réussite dans toutes les matières, alors que le taux de réussite pour les deux langues, française et anglaise, ont oscillé entre 30 et 40%, outre le recul enregistré dans la matière des sciences naturelles.

Par ailleurs, et en ce qui concerne l’arrêt de publication de nouveaux livres de la 5è année primaire et de la 4è année moyenne, M. Nedjadi a précisé que "la publication de nouveaux livres est à l’arrêt depuis la rentrée scolaire 2018-2019 eu égard au nombre important de livres estimé à 70.000 nouveaux livres en 2017, et la correction des erreurs figurant dans les livres publiés l’année passée".

Il a été procédé, entre autres, à "l’adaptation de ces livres aux nouveaux programmes et à la sélection et l’ajout de sujets en adéquation avec ces programmes", a-t-il ajouté.

Dans ce cadre, M. Nedjadi a annoncé l’organisation de rencontres régionales à Ain Témouchent et Médéa sur ce sujet.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.